16385jeunes en ligne
NewswatFashionStyleBuzz
FoodCampusXtremdiscoveryfan2MCMJunevirginradioneonmag
CommunautéConcours
Edition :FrItEs


Mega : Après Megaupload, Kim Dotcom lâche un nouveau tsunami dans l'économie numérique

Kim Dotcom est sur le point de faire son grand retour sur le web. Après Megaupload, l'enfant terrible du téléchargement illégal dévoilera Mega, un nouveau bébé qui s'annonce déjà comme un mastodonte

Mega est désormais officiellement ouvert sur mega.co.nz. Si Lady Gaga a pu faire le buzz en s'attaquant à l'Islam pour faire parler de son retour, une autre actualité marketing fait les gros titres cette semaine. Kim Dotcom, le fondateur de feu Megaupload est de retour avec son nouveau site Mega, une plateforme, encore plus puissante, plus performante, qui devrait très rapidement s'imposer comme une référence sur le net. Le hasard fait bien les choses puisque Mega arrive pile poil 1 an après la fermeture de son prédécesseur (19-20 janvier 2012). Sûrement une manière pour Kim Dotcom de continuer à faire la nique aux autorités américaines. Quoi qu'il en soit, les serveurs de Mega doivent déjà être pris d'assaut à l'heure où vous lisez ces lignes.

Mega, un lancement assuré par la notoriété construite sur Megaupload !

Avant le lancement de la nouvelle plateforme, Megaupload était déjà la bête noire de l'économie numérique et plus précisément de l'industrie cinématographique et musicale. Si la gloutonnerie est considérée par les gens de foi comme l'un des sept péchés capitaux, il est plutôt paradoxal et amusant de voir un homme à la corpulence aussi imposante que celle de Kim Dotcom être à ce point actif dans un exercice de liposuccion des industriels du showbizz. Du coup, il fallait (pour le bien des libertés individuelles peut-être ?) se débarrasser d'un parasite tel que la tique Megaupload. D'un autre côté, il est clair que la plateforme a été pendant plusieurs années, une source particulièrement juteuse de revenus pour Kim Dotcom. Avec une formule de forfaits proposant un contenu ahurissant de films et de musiques en téléchargement libre, le business généré par Megaupload n'était certainement pas un petit commerce équitable. En revanche, le site était aussi un symbole prônant la liberté de l'internet, un véritable fléau pour des mouvements liberticides tels que SOPA, ACTA etc …Dans cette perspective, la campagne de communication est déjà quasi-assurée, un nombre incroyable d'internautes attendaient avec impatience le lancement de la nouvelle plateforme. Inutile par exemple d'assurer la vente de tickets d'un concert d'une star internationale, le public sera assurément au rendez-vous.

Tombera, tombera pas ?

Si Megaupload n'avait pas existé, les bénéfices générés par un tel service seraient certainement restés aux mains des mêmes individus, des Kim Dotcoms de l'industrie musicale et cinématographique. D'une certaine manière, le cas Megaupload incarnait la dénonciation de dérives liées à l'économie de marché et plus particulièrement du consumérisme à outrance. Aujourd'hui Kim Dotcom remet le couvert et compte bien frapper encore plus fort. Mega se présente comme une arme de destruction massive contre le verrouillage d'internet. Avec 50 Go de stockage pour les utilisateurs, une bibliothèque extrêmement fournie en contenu musical et vidéo, Mega est un véritable mastodonte.Il y a fort à parier que le FBI soit déjà sur le coup, seulement la barre a été placée très haut cette fois, car contrairement à l'ancienne plateforme, Mega propose un système d'API (interface de programmation) ce qui lui permettra de s'adapter à tous les OS existants. Enfin, l'erreur majeure de l'ancienne version avait été de centraliser les bases de données sur des serveurs géolocalisés au même endroit, il suffisait donc pour le FBI de couper le courant. Mega devrait donc s'appuyer sur des serveurs dispersés aux quatre coins du monde, ce qui rendra l'accessibilité physique à ces derniers bien plus compliquée (législations différentes selon les pays, une intervention du FBI en Iran paraît bien délicate) (merci à Mandark pour le tip au passage) La rédaction de meltyBuzz est prêt à prendre les paris ! D'après vous Mega tombera t-il comme son prédécesseur ?

Crédit photos / vidéos : Dotcom, Mega
MEGA

MEGA

Twitter
1 commentaire
Article précédentLondres pixelisé pour Les Mondes de Ralph
Article suivantLance Armstrong : Le nouveau produit marketing à la mode ?