À 15 ans, elle crée une application pour lutter contre le harcèlement sur le Net

Ecrit par

Une adolescente vient de créer une application luttant contre le harcèlement sur le Web. Cette initiative fait suite au suicide d'une fillette de 11 ans, victime de cyberattaques.

Internet est un outil formidable. Envie de se marrer ? Le Net est là. Besoin de communiquer ? Les réseaux sociaux pullulent. Vous voulez vous tenir au courant de l'actu' 24h/24h ? Rien de mieux que le Web pour y parvenir. Le problème est qu'Internet se veut aussi un média à double-tranchant. La multiplication des réseaux sociaux amène son lot de harcèlements et d'attaques violentes. Heureusement, certains (comme Twitter qui veut aider les internautes à lutter contre le harcèlement) se battent contre ça. Et ce, dès leur plus jeune âge. Ainsi, Trisha Prabhu n'a que 15 ans, mais déjà elle s'implique à fond dans la lutte contre le cyber-harcèlement. Elle a effectivement créé une application, ReThink, pour prévenir l'utilisateur en cas de messages potentiellement offensants. Et le fonctionnement est on ne peut plus simple (à l'instar de son installation).

À 15 ans, elle crée une application pour lutter contre le harcèlement sur le Net

Une fois sur votre téléphone, l'appli' vous propose d'ajouter un nouveau clavier. Ce dernier va analyser le message en cours d'écriture. S'il est jugé "dangereux" une pop-up surgira avec le texte suivant : "Voulez-vous faire une pause, revoir et réfléchir avant d'écrire quelque chose qui peut être offensant ?" Cette idée lui est venue après le suicide d'une fillette de 11 ans, qui subissait continuellement des harcèlements sur Internet. Ce qui est aussi dramatique que l'agression filmée d'une ado qui a fait 6 millions de vues sur Facebook (mais qui a mené à l'arrestation de la coupable). Selon Trisha : " Des études ont montré que plus de 50% des adolescents ont subi des attaques sur le Web, et que 38 % d'entre eux souffrent de tendances suicidaires." Grâce à son application, la jeune fille assure que dans 93% des cas, les internautes ont changé d'avis avant de publier un message agressif. Avez-vous déjà été victime de harcèlement ?