Amazon fait polémique avec des affiches nazies dans le métro new-yorkais

Ecrit par

Dans le but de faire la promotion de sa nouvelle série "The Man in The High Castle" dans laquelle les Allemands ont gagné la 2nde guerre mondiale, Amazon a eu l'idée périlleuse d'afficher des symboles nazis dans le métro new-yorkais. Un énorme fail…

Espace ultra-fréquenté de nos sociétés urbaines, le métro est devenu un support privilégié pour tous les marketeux de la planète. D'où les nombreuses campagnes de pub spécialement destinées à ce mode de transport, à l'instar du métro parisien, actuellement aux couleurs de Star Wars 7. Si en l'espèce, l'idée provoque peu de remous, voire au contraire des réactions plutôt positives, de l'autre côté de l'Atlantique, à New-York, la polémique est vive. En même temps, là-bas, les habitants de la Grosse Pomme ont découvert cette semaine sur les sièges de leur métro des drapeaux américains affublés de l'aigle nazi, mais également des bannières du Japon utilisées de 1870 à 1945. Un truc qui agresse l'œil quand on ignore qu'elle est le fruit d'une campagne de pub d'Amazon pour sa nouvelle série "The Man in The High Castle" ("Le maitre du haut-château").

Cette série, basée sur un roman de K. Dick, imagine les Etats-Unis des années 60 si les Allemands et leurs alliés japonais avaient remporté la 2nde Guerre mondiale. Elle est déjà diffusée depuis un mois aux USA. Mais pour beaucoup d'usagers du métro, Amazon n'a pas fait l'effort de contextualiser la campagne marketing, qui atterrit comme un cheveu au milieu de la soupe. Le journal 20 minutes cite ainsi un communiqué de l'Anti-Defamation League, qui lutte contre l'antisémitisme : "Voir le drapeau américain associé à un symbole nazi est viscéralement choquant, parce qu’il n’y a pas de contexte pour en expliquer le sens. (…) Nous ne disons pas que les gens n’ont pas le droit de s’exprimer, mais simplement qu’il y a un manque de sensibilité". Face au souffle de la polémique, et à l'appel du maire de la ville Bill de Blasio, Amazon s'est résolu à retirer les affiches en question. Si le géant du commerce en ligne voulait faire parler de sa série, c'est particulièrement réussi. Cette campagne vous choque-t-elle ?