Amazon se moque d'Aurélie Filipetti, Twitter réagit

Ecrit par

Afin de défendre les libraires, la loi "anti-Amazon" a interdit au site américain de livrer les ouvrages gratuitement. Amazon s'est empressé d'annoncer la livraison à 1 centime et en a profité pour se moquer d'Aurélie Filipetti.

Alors qu'il y a déjà quelques semaines, nous apprenions que nous pouvions faire nos courses sur Amazon avec notre compte Twitter, le site américain se voit aujourd'hui interdit de livrer ses livres gratuitement ! En effet, la loi déclare : "Lorsque le livre est expédié à l'acheteur et n'est pas retiré dans un commerce de vente au détail de livres, le prix de vente est celui fixé par l'éditeur ou l'importateur. Le détaillant peut pratiquer une décote à hauteur de 5 % de ce prix sur le tarif du service de livraison qu'il établit, sans pouvoir offrir ce service à titre gratuit.". Elle a pour but d’empêcher les géants du e-commerce, de porter préjudices aux libraires indépendants avec leurs conditions de vente imbattables. Et lorsqu'Aurélie Filipetti a décidé d'interdire de cumuler la gratuité des frais de port et la remise de 5% permise par la loi Lang, elle s'est justifié en déclarant "défendre toute la chaîne française du livre" et "rétablir les conditions d’une juste concurrence".

Amazon répond

Suite aux déclarations d'Aurélie Filipetti, Amazon a décidé de répondre jeudi dernier en envoyant un mail à ses lecteurs dans lequel on peut lire : "Nous avons fixé les frais de livraison au minimum autorisé par la loi, soit à seulement 1 centime par commande contenant des livres et expédiée par Amazon.". 1 centimes, c'est à dire rien du tout. Amazon se moque délibérément d'Aurélie Filipetti car il est peu probable qu'un libraire puisse rivaliser avec ce tarif. Il faut plus qu'une loi punitive pour terrasser Amazon ! Pensez-vous que Amazon devrait augmenter le coût de livraison ?