Anonymous lance Operation Last Resort, une tentative désespérée ?

Ecrit par

Depuis la mort d'Aaron Swartz, les Anonymous ne peuvent plus attendre et il semblerait que le combat mené par les cyber-hacktivistes pour garantir l'usage d'un internet libre, soit entré dans une phase décisive.

Si d'après Anonymous, Youporn pouvait être dû à une conspiration illuminati, l'atmosphère est bien plus tendue dans le rapport qui oppose les cyber-hacktivistes aux instances œuvrant pour le verrouillage du net. Avec l'Opération Last Resort, les anons adressent un ultimatum au gouvernement américain. Objectif, faire pression en menaçant de dévoiler des informations ultra secrètes concernant des hauts représentants du gouvernement américain. Aaron Swartz est maintenant décédé depuis deux semaines. Si les circonstances de sa mort ont été officiellement reliées à la thèse du suicide, bon nombre d'internautes ont encore du mal à accepter ce qui a été relayé par les informations officielles. Connu pour son engagement profond dans la lutte pour préserver un internet libre, Aaron Swartz avait clairement les faveurs d'un groupuscule comme Anonymous qui se reconnaît dans le même engagement. Le jeune homme aurait pu, comme bon nombre de ses semblables (petits génies de l'informatique) tout simplement attendre confortablement la retraite en revendant sa société Reddit. Celui-ci a préféré utiliser son argent pour financer un mouvement de contestation, il appelait d'ailleurs régulièrement à s'engager dans une guérilla pour libérer l'information. Plusieurs manifestes écrits par Aaron Swartz sont encore disponibles, mais pour combien de temps encore ?

Anonymous lance Operation Last Resort, une tentative désespérée ?

Après la terrible affaire de ce que nous appellerons donc "la mort d'Aaron Swartz", les anons ont décidé de franchir un cap, en menaçant directement les instances gouvernementales américaines. Sur cette vidéo baptisée Opération Last Resort, Anonymous annonce détenir plusieurs informations capitales et secrètes, susceptibles de faire vaciller le pouvoir en place. Afin de montrer que leur entreprise n'est pas une plaisanterie, le groupe a posté une annonce sur le site de la commission des peines des Etats-Unis (U.S Sentencing Commission) qui a été remplacé par une version du jeu Asteroids. Les anons ont également piraté d'autres sites officiels, histoire de marquer le coup. Dans la vidéo, les cyber-hacktivistes rappellent qu'ils s'étaient contentés jusque-là d'observer l'évolution du web, apparemment le temps est venu de passer à l'action, il n'est plus seulement question de pirater "gentiment" des sites, mais de dévoiler des informations capitales. La vidéo se termine par une phrase qui donne le ton "cette fois, il y aura du changement, ou ce sera le chaos"!

Anonymous lance Operation Last Resort, une tentative désespérée ?
Anonymous lance Operation Last Resort, une tentative désespérée ?