Anonymous n'est pas à vendre (Vidéo)

Ecrit par

Anonymous, prônant la liberté d'expression, s'attaque au patron d'Early Flicker dans sa nouvelle vidéo virale. L'homme risque de regretter d'avoir déposé le logo et les slogans du collectif à l'INPI.

Il y a seulement deux jours, on apprenait qu'Early Flicker avait déposé le logo et le slogan d'Anonymous auprès de l'INPI. L'agence web parisienne a fait cette demande pour vendre des vêtements et autres accessoires à l'effigie du mouvement. Face à cette opération marketing, la réaction du collectif de cyber hacktivistes ne s'est pas faîte attendre très longtemps. Voici leur vidéo proclamant qu'une idée n'est pas à vendre : "Notre logo et notre slogan ont été détournés à des fins marketing par une société peu scrupuleuse. Le gérant de la société, Early Flicker, a usurpé nos symboles en les enregistrant comme marques déposées auprès de l’INPI afin de les utiliser pour leur business. Anonymous, soucieux de la liberté d’expression, exige qu’il retire ces marques déposées de sa société, sous peine de déchaîner notre colère". Le patron du site a ensuite très vite répondu à ce virulent message en expliquant qu'il ne revendiquait en aucun cas l'appartenance du logo et des slogans Anonymous et que sa volonté était simplement de les protéger afin que "tout le monde puisse continuer à répandre ses principes". Il a d'ailleurs ajouté en toute bonne foi : "Comme vous pouvez le voir, mon site est petit, les tee-shirts ne sont pas chers, il n’est pas question ici de faire un gros bénéfice".

Anonymous n'est pas à vendre (Vidéo) - photo
Anonymous n'est pas à vendre (Vidéo) - photo
Anonymous n'est pas à vendre (Vidéo) - photo