Anonymous s'attaque à l'armée électronique Syrienne

Ecrit par

Des membres d'Anonymous affirment avoir réussi à pirater à plusieurs reprises les serveurs et bases de données des hackers de l'Armée Electronique Syrienne (AES). Ils affirment également connaître l'identité de 5 membres de ce groupe.

Après que le groupe de cyber-pirates partisans du régime de Bachar Al-Assad ait piraté le site internet du New York Times et celui de Twitter, c'est au tour des Anonymous de riposter. Le groupe hacktiviste, souhaitant partir en guerre contre le groupe syrien, affirme en effet être à l'origine d'attaques sur plusieurs serveurs et bases de données des pirates informatiques de l'AES, dans le cadre d'une opération liée à son compte Twitter, @Blackplans. L'AES a aussitôt démenti, selon nos confrères de Mashable, dénonçant "une propagande pro-américaine". Selon Anonymous, le groupe hacktiviste aurait également pris connaissance de l'identité de 5 des membres de l'Armée Electronique Syrienne, et affirme que tous ne sont pas des Syriens : plusieurs membres seraient d'origine koweïti, saoudienne ou indonésienne. Une information à prendre avec des pincettes, mais qui pourrait faire l'effet d'une bombe dans les tensions entre la Syrie et le reste du monde. A votre avis, ces attaques entre les deux camps peuvent-elles être à l'origine d'un conflit sur le terrain entre la Syrie et ses opposants occidentaux ?