Babysitting 2 : Philippe Lacheau, Tarek Boudali et Vincent Desagnat emmènent leurs vannes et leur maladresse au Brésil !

Ecrit par

Le premier volet de Babysitting était un véritable succès, rassemblant près de 2 millions de personnes au cinéma. Mais qu'en sera-t-il de ce 2e volet, qui sort demain au cinéma ? Découvrez notre critique !

On reprend les mêmes et on recommence. Eh oui, la bande à Fifi est de retour pour un deuxième volet de Babysitting, dans lequel cette dernière ne manque pas d'imagination ! Si Franck, Sam, Alex, Sonia et Ernest font leurs bagages pour le Brésil, pour passer des vacances dans l'hôtel du père de Sonia joué par Christian Clavier, ils n'ont bien évidemment pas oublié d'emmener leurs vannes ni leur maladresse avec eux… pour notre plus grand plaisir ! On peut regretter le fait que le scénario fonctionne sur le même schéma que le premier : la troupe disparait et on retrouve la caméra d'Alex, qui a filmé leurs nombreuses péripéties. Mais pourquoi changer une formule qui plait ? Force est d'admettre que celle-ci fonctionne bien et est propice à de nombreuses scènes très drôles. En même temps, partez faire une excursion dans la jungle avec un groupe de potes assez fou et une grand-mère qui n'a pas la langue dans sa poche et le tour est joué ! Parmi les moments les plus cultes, on notera bien évidemment la fête avec les Indiens, l'excursion dans la grotte, ou encore le saut en parachute…

Du grand n'importe quoi, oui, mais bien pensé. Certaines blagues fonctionnent sur le principe de récurrence, comme celui avec l'Indien qui a pompé le sexe de Franck et que l'on retrouve carrément à côté de lui à son mariage. La majorité des gags sont bien ficelés, à l'instar de l'animal qui saute avec eux en parachute alors qu'on avait totalement oublié qu'il avait embarqué avec eux à bord de l'avion ! De même, la maladresse d'Alex (Julien Arruti) prête d'abord à sourire, mais son aspect répétitif nous incite rapidement à clamer notre désespoir, au même niveau que ses potes. Malgré le scénario bien souvent prévisible, le spectateur qu'on est reste tout de même surpris : eh oui, il est toujours possible du pire, même et surtout quand on se dit que ça ne peut pas être pire ! Petit bémol : on ne voit pas assez Alice David, remplacée la plupart du temps par deux nanas qui n'apportent pas grand-chose à l'histoire… Heureusement, le personnage de Yolande, la grand-mère de Sonia, est culte ! En cette sombre fin d'année, Babysitting 2 apporte un peu de chaleur, beaucoup de fous rires et va faire kiffer tout le monde ! Irez-vous voir Babysitting 2 ?