Better Call Saul

Better Call Saul : Netflix contourne les lois dans ses affiches publicitaires

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

Vous rêviez de pouvoir profiter des conseils de Saul Goodman dans votre vie quotidienne ? Ses conseils toujours pertinents mais pas toujours forcément légaux ? C'est désormais possible, grâce à une campagne d'affichage décalée et inédite en son genre, à découvrir par ici !

Better Call Saul hors-la-loi ? Pas vraiment, mais on n'en est pas loin ! Il faut dire que, depuis le lancement de Breaking Bad en début d'année, Saul Goodman, l'anti-héros de la série orginale Netflix, se fait remarquer pour ses pratiques et conseils très borderline. Alors, la communication autour de la série en profite pour en faire autant ! Le mois dernier, la rédac' de meltyBuzz vous avait parlé de la réponse piquante du CM de Netflix au Gorafi à propos de Better Call Saul. Aujourd'hui, c'est en offline que Netflix et la série, accompagnés d'Ogilvy & Mather Paris, se montrent piquants, au travers d'une campagne d'affichage qui va loin. Tellement loin d'ailleurs qu'elle en est presque illégale ! Découvrez-là par ici.

Les étudiants sont prévenus !
Alerte vigilance !

Ces derniers jours, Netflix a ainsi placardé les murs de la capitale de "conseils juridiques", placés à des endroits toujours très stratégiques et émis par l'avocat bon sous tout rapport (ou pas) Saul Goodman, héros de la série Better Call Saul et meilleur allié des criminels. Et on en a la preuve aujourd'hui ! Parmi les conseils affichés, on retrouve par exemple ces messages : "En exam, si tu n'as pas les bonnes réponses, sois sûr d'avoir le bon voisin", accroché à proximité d'un lycée; "Acheter sa baguette avec de l’argent sale est un délicieux moyen de s’en débarrasser", en face d'une boulangerie ou encore "Usage de cannabis, 3 750 euros d'amende. Un weekend à Amsterdam, 250 euros", accroché à proximité d'une gare. Chaque affiche présente donc un conseil clairement pertinent...mais pas forcément à prendre au pied de la lettre, on vous aura prévenu. Car si Better Call Saul, Netflix et Ogilvy & Mather restent dans la légalité avec cette campagne d'affichage, appliquer leurs conseils vous mènerait de l'autre côté de la barrière...et derrière les barreaux !

À lire aussi
Better Call Saul : Quand le CM de Netflix répond au Gorafi...
À lire aussi
Better Call Saul : D'où vient le nom de Saul Goodman ? Le fun fact du jour.
À lire aussi
Axe : "Fatal Bazooka semblait être la personne idéale pour incarner le caractère too much, bling bling et superficiel que l’on voulait" (EXCLU)
Encore plus de contenus
Better Call Saul : Netflix contourne les lois dans ses affiches publicitaires
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible