BHL clashé par Aymeric Caron et Natacha Polony sur la Libye dans ONPC

Ecrit par

Bernard-Henri Lévy était sur le plateau d'On N'est Pas Couché, ce samedi. Aymeric Carron et Natacha Polony ne l'ont évidemment pas ménagé sur la questions de la Libye et de la campagne de Nicolas Sarkozy.

"Est-ce que lorsque vous avez initié cette guerre, est-ce que vous vous attendiez à ce qu'il se passe aujourd'hui, notamment au Mali, à toutes ces armes qui sont allées alimenter des islamistes, à tout le déséquilibre politique qu'il y a aujourd'hui dans ce pays ?", questionne Aymeric Carron à propos de la Libye. "C'est le seul des trois pays où il y a eu révolution arabe, où les islamistes ont été vaincus", explique Bernard-Henri Lévy qui met en avant le fait que le nouveau premier ministre est démocrate, pro-occidental et qu'il a été élu honorablement. Selon lui, "la Libye ne vit pas sous l'emprise de la Charia". Natacha Polony soulève tout de même que le gouvernement démocrate ne contrôle qu'un tiers du pays "et encore, avec l'aide des milices locales car il y a une tribalisation du territoire qui a totalement explosée, ce qui a provoqué une dissémination des armes". BHL répond à cela en expliquant que cela était pire du temps de la dictature et de Kadhafi et que donc, ces problèmes vont mieux. Natacha fait les gros yeux. L'écrivain admet cependant qu'il est normal qu'après 42 ans de dictature, un gouvernement démocrate ne peut pas avoir le contrôle sur tout, immédiatement. La chroniqueuse appuie une nouvelle fois sur les convictions visiblement erronées de BHL en lui rappelant que deux ans auparavant il avait prévu ce qu'il adviendrait de la Libye, mais que ses dires ne se sont pas vérifiés. Elle lui soumet alors l'idée d'admettre qu'il s'est trompé. L'écrivain ne nie pas le fait qu'il y a toujours une bataille entre les démocrates et les antidémocrates et qu'il faut continuer à combattre cela.

BHL clashé par Aymeric Caron et Natacha Polony sur la Libye dans ONPC
La chute de Kadhafi grâce à BHL ?

Aymeric Carron s'invite une nouvelle fois dans la conversation et ne peut s'empêcher de poser une question sensible à BHL : "Comment expliquez-vous que Nicolas Sarkozy ait été invité là-bas en Libye pour célébrer ce qu'il s'est passé (…) et pas vous ?". L'écrivain répond que tout naturellement, il n'a pas le grade qu'a l'ancien président, et qu'il est normal qu'il ne soit pas de la partie. "Vous dites que c'est grâce à vous que tout cela s'est passé, insiste le chroniqueur, vous avez dit que vous aviez sensibilisé Nicolas Sarkozy à la gravité de la situation, que c'est vous qui aviez accéléré les choses", ajoute-t-il encore. Bernard-Henri Lévy se justifie en expliquant qu'il a bien soutenu les libyens qui souhaitent sortir de cette dictature et qu'il les a amenés à s'exprimer. Il a aidé une délégation réclamant des armes à faire savoir leur détresse au président français.

La rumeur des financements de campagne selon BHL

"Qu'est-ce que vous pensez de ces rumeurs qui disent que Kadhafi a peut-être financé la campagne de Nicolas Sarkozy ?", demande Aymeric Carron, d'un air nonchalant. Laurent Ruquier tourne ensuite la question à l'envers : "Pensez-vous que Nicolas Sarkozy se soit servi de vous pour se débarrasser de Kadhafi ?". BHL répond qu'il trouve cela "grotesque" car, si Kadhafi avait eu vent de ce qu'il se tramait derrière son dos, il aurait profité de la présence des médias du monde entier pour faire part de ses soupçons et aurait certainement tout fait pour "sauver sa peau". Le clash reste courtois et plutôt calme pour une fois. Néanmoins, l'invité n'aura pas échappé au piquant des deux chroniqueurs d'ONPC, tout comme Nathalie Kosciusko-Morizet quelques semaines auparavant. Que penses-tu de ce clash ?

BHL clashé par Aymeric Caron et Natacha Polony sur la Libye dans ONPC - photo
BHL clashé par Aymeric Caron et Natacha Polony sur la Libye dans ONPC - photo
BHL clashé par Aymeric Caron et Natacha Polony sur la Libye dans ONPC - photo