Booba, Charlie Hebdo, EnjoyPhoenix, TPMP, Clash of gitans : Top 5 des plus gros clashs de 2015

Ecrit par

Y a encore eu de l'orage dans l'air en 2015, où quelques rois du clash (Booba, la bande de TPMP) se sont fait concurrencer par des petits nouveaux aux griffes acérées. Retour sur les 5 clashs qui auront marqué cette année.

Il suffit de regarder les sujets les plus commentés en 2015 sur Instagram, avec les attentats de Paris en tête, pour avoir confirmation : 2015 a clairement été une année de merde. Ce qui n'a pas empêché certains de continuer à se mettre dans la tronche. Après tout, on ne peut pas plaire à tout le monde. Et puis ça alimente ce vague concept de buzz après lequel tout le monde court. Histoire de clore l'année en beauté (ou pas), on a décidé de passer en revue les cinq accrochages qui ont marqué cette année pourrie, avec des habitués, comme Booba, qui s'est distingué en dézinguant l'union nationale proclamée après la tuerie de Charlie Hebdo. Mais aussi la bande de TPMP, qui collectionne les haters. Ou encore de cette pauvre EnjoyPhoenix, malmenée dans la presse, sans oublier nos champions toutes catégories : les gitans Lopez.

5. Maitre Gims VS JoeyStarr

#CONSEILDUJOUR#HUMOURDEMERDE!!!!!#iampunkfunk @nam_or

Une photo publiée par Joeystarr (@iampunkfunk) le

Lancé plein gaz sur l'autoroute du succès depuis plusieurs années maintenant, Maitre Gims a été forcé de faire un petit arrêt sur la bande d'urgence en 2015. Un tout petit arrêt à la hauteur de JoeyStarr qui a étrangement démarré les hostilités sur Instagram avec une vanne très appréciée des haters de Gims : "Quelle est l'unité de mesure de la musique de merde ? Le Mètre Gims". L'ancienne figure de NTM reprochant notamment à son cadet de faire de "la musique pour prépubères". La réplique se fera au détour de différentes interviews pour Maitre Gims qui à notre micro, nous a lâché : "Je ne suis pas en clash avec JoeyStarr, je demande juste qu'on me traduise ses textes". Une guerre de générations qui devrait se poursuivre en 2016…

4. Alain Delon VS TPMP

"Ce qui me fascine salement, c'est que ces émissions sont faites parce qu'on est sûr d'accrocher des millions de cons". Cet avis plus ou moins éclairé à propos de "Touche pas à mon poste" est signé Alain Delon, qui ne porte vraisemblablement pas Hanouna et sa bande dans son cœur. Or, ces "millions de cons", ce sont autant de twittos que la légende du cinéma a un brin énervé. Sur Twitter, le mouvement #TouchePasAMesCons a en effet récolté des milliers de contributions ce jour-là, en attendant la réponse des chroniqueurs et de Cyril Hanouna le soir-même. Et c'est Verdez qui s'est montré le plus virulent comme à son habitude : "Ce qu'il a fait, c'est indigne. Il a insulté les millions de gens qui regardent cette émission. Delon, si tu en as dans le pantalon, viens ici leur parler à ces millions de cons". Ça fout la pétoche. Peut-être pour ça que l'acteur a immédiatement raccroché quand ce même Gilles Verdez l'a appelé ce soir-là en direct de TPMP.

3. EnjoyPhoenix VS 20 Minutes

2015 aura assurément été l'année d'EnjoyPhoenix. Bon, reste maintenant à savoir si c'est positif ou angoissant pour la jeune Lyonnaise, qui semble avoir beaucoup de mal à gérer la pression, qui s'est accentuée avec sa participation à DALS6. Exposée comme jamais, Marie Lopez de son vrai nom, s'est fait épingler fin octobre par le journal 20 minutes pour un masque de beauté potentiellement allergène. Expert à l'appui, le quotidien gratuit a démontré à quel point le masque en question pouvait être dangereux. Ce qui a suscité la colère de la YouTubeuse dans un Vlog : " il faut revoir ses priorités. Allez plutôt faire des articles sur comment réduire la guerre dans le monde et offrir l'éducation à ceux qui n'en ont pas plutôt que d'aller basher les gens qui font des vidéos sur YouTube. Ça devient insupportable et c'est tout sauf professionnel". La réponse de 20 minutes ne s'est pas fait attendre : "Bonjour Marie. Nous vous invitons comme rédactrice en chef d'un jour au journal. #FaimDansLeMonde #PropositionSerieuse". On attend toujours.

2. Booba VS Charlie Hebdo

#libertédexprefion #bitzerdanslaboca #moiaussijesaisdessiner #???? #venezmekalasher #ruquierniquetesmortsnarvallo #disleurquijesuis

Une photo publiée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

"Charlie Hebdo a pris des risques. Quand tu t'attaques à une religion, tu sais que des extrémistes peuvent réagir ainsi. Il ne faut pas être surpris (…) Quand on joue avec le feu, on se brûle". Voilà comment Booba a kalashé l'union nationale décrétée dans la séquence post-Charlie. À sa décharge, ce discours était plus que présent sur les réseaux sociaux et quasi-inaudible dans les médias, qui ne se sont pas fait prier pour lui tomber dessus. Laurent Ruquier a par exemple invité Booba à "fermer sa gueule", quand le dessinateur Luz a croqué par deux fois le rappeur, en des termes peu cordiaux. Loin de regretter ses propos, celui qui n'a pas "une gueule à s'appeler Charlie", a enfoncé le clou avec un dessin ultra-trash. Une énorme polémique qui a sans doute mis du plomb dans la cervelle du rappeur, davantage dans l'empathie au moment des attentats du 13 novembre.

1. Clash of Gitans

Comment aborder les clashs de 2015 sans toucher un mot de cette série que le Web s'est amusé à baptiser "Clashs of gitans". Pour faire court, on a affaire à trois familles Lopez, qui n'ont aucun lien de parenté entre elles. Tout commence en 2012 quand David Lopez, qui vit dans le 58, se fait castagner par Joe Lopez et ses potes, originaires de Clermont-Ferrand. Blessé physiquement et surtout dans son orgueil, David promet alors de se venger dans plusieurs vidéos totalement folles qui atterrissent sur YouTube. Joe Lopez aka Djo en fait de même, avec quelques gadjos à lui torse poil, histoire de bien faire flipper (comme si le parler manouche ne suffisait pas). Déjà assez lunaire comme ça, le clash est reparti de plus belle, quand une autre famille Lopez, originaire du 36 celle-là, est venu se mêler aux festivités avec une vidéo de menaces devenue culte, la calotte de ses morts ! Quel clash vous a le plus marqué ?