Booba est-il le roi du marketing ? Vantard décrypte "le syndrome Booba"

Ecrit par

Booba est-il le roi du marketing ? C'est sur cette problématique que Vantard, chroniqueur rap célèbre, se penche pendant près d'une demi-heure. meltyBuzz vous en dit plus.

Après avoir critiqué "Sans forcer 94.0" de Rohff, Vantard s'attaque aujourd'hui à une autre pointure du rap français : Booba. En ce qui le concerne, le chroniqueur rap en est arrivé à un simple constat : "Que ce soit en mal ou en bien, y'a pas une semaine que Dieu fait sans qu'on ne parle de Booba". De là, il se pose une question fondamentale : "Est-il le roi du marketing en France ?" Dans un premier temps, il revient sur ce qu'il appelle "le syndrome Booba" : il a sa fanbase, des gens qui l'idolâtrent, mais aussi ses détracteurs : "il a cette puissance qui fait que même ses haters sont encore plus au taquet sur son actu que ses propres fans !", s'étonne-t-il avec admiration. A chaque fois qu'il dévoile un nouveau clip, ceux-ci sont toujours au rendez-vous pour le regarder avant de le critiquer. Deuxième point : "il a son marketing pur et dur, sa marque Ünkut" qui existe depuis 11 ans maintenant. "Elle grossit d'année en année et elle génère des millions d'euros par an". Un exploit pour lui, si l'on constate la situation actuelle des rappeurs en France. Combien peuvent se vanter d'avoir une marque au top depuis plus de 10 ans ? D'autant qu'il a aussi son label, ses artistes, son merchandising, sa plateforme oklm et son parfum, choses que peu de rappeurs français ont aujourd'hui.

Mais ce n'est pas tout : même malgré lui, Booba fait parler de lui. Et ce sont les autres rappeurs qui s'en chargent, à l'instar de Mac Tyer, Akhénaton, Alonzo, Medine, etc. Tous en viennent à lui lors des interviews qu'ils accordent aux médias. La preuve dernièrement avec Cortex qui ne cesse de s'attaquer à Booba sur Twitter… Un comportement que Vantard dénonce, qualifiant cela comme un manque de respect de la part des médias envers les artistes. Autre point : "Booba est un bon communiquant". Même quand il n'a pas forcément d'actualité, comme lorsqu'il est entre 2 albums, il réussit à occuper l'espace médiatique et à éclipser la concurrence. Finalement, en ce qui concerne les clashs, force est de préciser qu'il en a toujours eu, mais le vrai tournant a eu lieu lorsque Rohff a insulté B2O de "zoulette". En balançant "Wesh Morray", Booba a mis le feu aux poudres mais a aussi donné une 2e vie au clash, le démocratisant. Mais attention, Vantard précise qu'il ne le valide pas, sauf lorsqu'il est bon enfant et reste compétitif. Il reste toujours des questions en suspens : pourquoi 99,9% des rappeurs avec il est entré en guerre, sont des rappeurs avec qui il a collaboré ? Pourquoi Booba fascine autant ? Peut-être est-ce le fait qu'il habite à Miami et qu'il s'est rendu inaccessible… Vantard le surnomme même "l'homme aux mille et une légendes". Conclusion : "Incontestablement, Booba est le roi du marketing en France". Êtes-vous d'accord avec lui ?