Booba VS Kaaris : B2O s'excuse et rejette la responsabilité sur Luna (Zaïd dans le Turfu)

Ecrit par

Retournement de situation plutôt inattendu aujourd'hui dans le clash qui oppose Booba à Kaaris, puisque le Duc de Boulogne vient de présenter de plates excuses à son rival sur Instagram, prétextant que sa fille Luna était l'unique responsable de ses multiples attaques 2.0. Game Over.

Pas sûr que les fans de peura ne se remettent du coup de tonnerre qui a eu lieu aujourd'hui. Éreinté de jouer au chat et à la souris et sûrement un chouia dans le stress suite à la vidéo de Kaaris sur Facebook le menaçant violemment, Booba s'est résolu a faire son mea culpa et présenter ses excuses au rappeur de Sevran. Dans un message de quelques lignes, balancé cette nuit sur Instagram, celui-ci évoque de profonds regrets quant à cette brouille démarrée pour "une pécadille-zer", et se rappelle aux bons souvenirs du jour de leur rencontre. "Chez le coiffeur, un dimanche pluvieux. La même boule que moi tu lui a demandé. Homme de goût, j'ai su que tu étais Morray". Le début d'une collaborations fructueuse avec quelques featurings à la clé, dont le fameux "Kalash" sur l'album "Futur". Mais comment tant de haine a pu donc s'immiscer entre les deux rappeurs ? Pour B2O le coupable est tout trouvé.

Enfin, l'emploi du féminin est plus approprié puisque le rappeur exilé à Miami rejette aujourd'hui l'entière responsabilité des piques et autres montages envoyées en son nom sur sa fille Luna. "Ma go Luna est aux manettes sur Insta #AlloMamanIciBébé #TouchePasAMonPapa" s'est-il ainsi défaussé, dévoilant une photo de l'enfant rivée devant son PC une Red Bull à la main. De quoi donner sens à la lumière de ces révélations aux vociférations de K-Double-A qui exhortait B2O à arrêter "ses trucs de gamin sur Internet" dans sa vidéo désormais cultissime. "J'étais pas très chaud au début pour qu'elle gère ma com 2.0, mais force est de constater qu'entre deux Bledina elle faisait du bon taf" s'est défendu le rappeur des Hauts-de-Seine, qui n'omet pas de pointer du doigt aussi une certaine jalousie de son enfant envers un Kaaris qui jadis occupait toute son attention. La réponse du principal intéressé ne s'est pas fait attendre sur Twitter, lui qui promettait de mettre tout un tas de babioles dans le fondement du "Trouduc de Boulogne" : "Bats les couilles toi ou ta progéniture, j'veux mon sang #270 #BallesNeuves". (Quand bien même Kaaris s'imagine qu'un gamin est derrière les publications de Booba, cet article est totalement fictif. A moins que...). Booba doit-il accepter le duel lancé par Kaaris ?