Booba vs Rohff, un clash aux origines 2.0

Ecrit par

Rivalité d'un nouveau genre au sein du rap game, le clash Booba/Rohff s'est largement développé via la toile, au point de se demander si le Web n'a pas troqué son costume d'intermédiaire contre celui d'un acteur central de cette guéguerre.

Booba, Rohff, La Fouine : Qui est le plus fort sur les réseaux sociaux ? La question pourrait paraitre anecdotique, si seulement l'industrie du spectacle, et notamment le milieu du rap, n'avait pas eu à gérer le virage 2.0 d'un monde aujourd'hui "tout connecté". Depuis bien longtemps, le poids d'un artiste ne se mesure plus à ses ventes de disques, dans une industrie ravagée par le téléchargement illégal, mais davantage sur sa présence sur les réseaux sociaux. Occuper le terrain, quitte à alimenter le buzz et les dissensions avec d'autres rappeurs semble être devenu le crédo de bon nombre d'acteurs du rap game ces dernières années. Symboles éminents de cette stratégie, Booba et Rohff se sont livrés une guerre sans merci sur Instagram & Cie, jusqu'au jour où le rappeur de Vitry a dépassé ce strict cadre pour aller lyncher un malheureux employé d'une boutique Ünkut. Point de non-retour d'un clash à la mécanique qu'on pensait bien huilée, à base uniquement de joutes verbales sur la toile.

Booba vs Rohff, un clash aux origines 2.0

Il faut dire que la méthode a quelques avantages. Plus besoin de se prendre la tête à poser un texte sur une page et trouver une instru adéquate. Dorénavant pour tailler un costard à son rival, suffit de lâcher un post Instagram tournant en dérision ses ventes ou son dernier clip. La culture du clash, inhérente à une certaine caste du rap game (rap contenders, freestyles sur Sky et Générations…), trouve une nouvelle forme d'expression que B2O et ROH2F font tourner à plein régime. "Zoulette" et "Morray" sont en sus galvanisés par toute une communauté de fidèles qui se délectent de leurs passes d'armes 2.0. Le Web troque alors son rôle de simple média pour devenir un agent actif au cœur de ce torrent de haine. Ne pas répondre à une pique, c'est risquer la désapprobation de sa fanbase. L'histoire sans fin peut démarrer, et c'est à celui qui suscite le plus de buzz qui remporte la mise. Sur ce terrain, Rohff accusait généralement son meilleur ennemi de "trafiquer" ses chiffres (vues, partages, likes...) sur les différents réseaux sociaux, preuve que ce théâtre est devenu un enjeu majeur de la carrière d'un rappeur et plus généralement d'un artiste. B2O va vite devoir se mettre en quête d'un sparring-partner de la qualité du Padre du Rap Game. Appréciez-vous les clashs entre rappeurs ?

Booba vs Rohff, un clash aux origines 2.0