Call of Duty : Le spot coup de poing de l'ONG War Child qui détourne les jeux vidéo de guerre

Ecrit par

Avec Duty of Care, l'ONG War Child détourne un jeu vidéo pour sensibiliser les esprits. meltyBuzz vous en dit plus sur cette campagne choc !

Cela pourrait être la bande-annonce du prochain Call of Duty : Black Ops 3 (dont l'édition collector contient un frigo). Nommée Duty of Care, cette vidéo s'inspire des innombrables FPS militaires qui pullulent sur nos consoles. Au début de la vidéo, le "joueur" choisit son personnage. Sauf qu'au lieu de prendre un soldat lambda, il opte pour une petite fille du nom de Nima. Le niveau se déroule sur une zone de guerre au Moyen-Orient. Ici, pas question de se battre contre une armée de "bad guys". Il faut survivre à ces derniers. Histoire d'augmenter l'immersion dans la vie de la fillette, un ATH (Affichage Tête Haute) comprenant une barre de vie, de traumatisme, ainsi que le rythme cardiaque est ajouté à l'écran. Le premier objectif de Nima est de se cacher. Après le passage d'un soldat, elle s'enfuit dans le but de retrouver son père.

Call of Duty : Le spot coup de poing de l'ONG War Child qui détourne les jeux vidéo de guerre

Entre temps, elle est blessée au bras gauche ce qui, en plus de baisser sa vie, augmente son traumatisme. Elle parvient à trouver une trousse de soins, pour récupérer la santé perdue. Mais son trauma ne baisse point. Lorsqu'elle parvient enfin à trouver son père, ce dernier est exécuté devant ses yeux, poussant sa barre de traumatisme au maximum. La fillette tombe alors dans un état de choc et se roule en boule par terre. La simulation s'arrête à ce moment-là. Cette campagne de sensibilisation qui met le spectateur dans la peau d'un enfant pendant la guerre a été réalisée par War Child. En effet, pendant que l'Australie pond une télé-réalité WTF qui envoie des candidats en plein conflit, cette ONG britannique tente de protéger les enfants coincés en zone de guerre depuis 1993. À la rédaction, on trouve cette initiative de détourner un jeu pour sensibiliser les gens à la fois géniale et forte. Car comme le rappelle la vidéo : "Plus de 50% des victimes de la guerre sont des enfants". Que pensez-vous de cette vidéo ?