Clip "College Boy" : Nicola Sirkis répond à la polémique au Grand Journal

Ecrit par

Nicola Sirkis était présent hier soir sur le plateau du Grand Journal. Le chanteur d'Indochine a tenu à répondre aux critiques et à s'expliquer après la polémique engendrée par le clip "College Boy".

meltyBuzz vous expliquait que le nouveau clip d'Indochine, College Boy, a été jugé trop violent faisant réagir les twittos. Réalisé par Xavier Dolan, cette véritable œuvre artistique porte un message fort et violent qui se déroule chaque jour dans les cours d'école. Les images choquantes sont là pour interpeller les gens sur ce qu'il se passe réellement mais le CSA n'est pas du même avis. Nicola Sirkis était hier soir sur le plateau du Grand Journal sur Canal Plus afin de répondre à cette polémique. "On s'attendait, avec Xavier, à ce que ce film suscite des réactions. De toute façon on l'a fait un petit peu pour ça. Mais ouais, ça a été un petit peu surdimensionné je trouve", explique-t-il. "C'est vrai que c'est un clip ultra-violent (…) La fille du CSA, elle n'a pas tort, mais je pense qu'elle a parlé trop vite. On n'est pas irresponsable, moi j'ai des enfants (…) je vais pas montrer ce clip à ma fille de 11 ans", ajoute le chanteur conscient que ces images peuvent choquer. Il faut d'ailleurs rappeler qu'il a passé un message sur les réseaux sociaux pour prévenir les fans de ne pas montrer le clip à des jeunes de moins de 14 ans.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Nicola Sirkis admet l'avis du CSA mais reste blessé

"Le CSA c'est sur la télé, donc forcément, la télé on la regarde plus passivement que sur Internet où l'on va rechercher des choses. Quand on va rechercher le clip d'Indochine, on sait à quoi s'attendre", conçoit Nicola Sirkis. Ce serait donc simplement aux parents de faire attention à l'accès à Internet qu'ils donnent à leurs enfants. "Il y a eu des réactions assez blessantes sur le réalisateur et sur nous, comme quoi on aurait fait un coup de marketing", regrette simplement le chanteur qui n'a pas besoin de cela pour remplir le Stade de France. "Aujourd'hui dès qu'on ouvre sa gueule, c'est qu'on veut faire du buzz". De plus, Nicola Sirkis ne comprend pas qu'il y ait autant de remous autour du clip alors que la télé-réalité véhicule tout autant de violence."Les télé-réalités (...) parce qu'on décide d'éliminer quelqu'un, ont généré encore plus de cet effet de meute dans les écoles où effectivement 'ah bah toi t'es pas comme nous, t'es roux donc on va te péter la gueule'", argumente-t-il.

Le soutien des fans et des victimes de harcèlement

Indochine a toujours été soutenu par ses fans qui ont d'ailleurs largement répondu à la polémique sur les réseaux sociaux. "J'assume ce clip parce que depuis jeudi soir je suis assailli de gens dont la parole se libère par rapport au harcèlement à l'école ou au travail. J'en ai eu un qui m'a vraiment très touché qui disait 'maintenant que j'ai vu ce clip je peux aller à l'école la tête haute'", se réjouit Nicola Sirkis. Indochine a toujours eu des messages forts dans ses chansons et le contexte actuel avec le mariage homosexuel renforce le message de College Boy. Le point positif est que "la polémique a peut-être servi le message". Rachida Brakni, présente sur le plateau pour la sortie de Cheba Louisa, a donné son avis et il est très positif : "Moi j'ai vu ce clip et je trouve que si un groupe comme Indochine, qui est un groupe très populaire, peut sensibiliser sur des sujets comme cela, je trouve ça formidable. Et il faut arrêter de prendre les jeunes pour des idiots, ils voient des choses beaucoup plus violentes, sauf que, malgré tout c'est une œuvre, qu'elle est ce qu'elle est, mais elle est belle". Indochine est donc tout de même très soutenu pour ce clip qui colle parfaitement à l'actualité, ce qui n'était pas forcément prévu comme l'indique Nicola Sirkis qui a écrit cette chanson un an auparavant. College Boy fait forcément écho au mariage pour tous et au port d'armes aux États-Unis. Le clip a déjà dépassé les 500 000 vues et la rédac de meltyBuzz lui souhaite de continuer à encourager les victimes de harcèlement. Penses-tu que la télé-réalité génère plus de violence que "College Boy" ?

Attention, certaines images de ce clip peuvent choquer !
Clip "College Boy" : Nicola Sirkis répond à la polémique au Grand Journal - photo
Clip "College Boy" : Nicola Sirkis répond à la polémique au Grand Journal - photo
Clip "College Boy" : Nicola Sirkis répond à la polémique au Grand Journal - photo