Des jumelles se retrouvent grâce aux réseaux sociaux

Ecrit par

Séparées à la naissance et adoptées par deux familles différentes vivant à des milliers de kilomètres l'une de l'autre, deux jumelles ont pu se retrouver grâce aux réseaux sociaux.

Anaïs Bordier est étudiante en design de mode à Londres, mais a grandi sur Paris en tant que fille unique. Samantha Futerman a été élevée dans le New Jersey et est actuellement aspirante actrice à Los Angeles. Les deux femmes ont beau ne pas se connaitre et vivre sur des continents différents, un destin commun les lie. Le 21 février 2013, Samantha reçoit un message Facebook d'une certaine Anaïs Bordier lui expliquant que cette dernière a vu des vidéos de l'actrice où leur ressemblance physique lui avait sauté au nez et qu'après quelques recherches, il s'avérait qu'elle avaient toutes deux une date et un lieu de naissance identiques. Un message qui chamboule Samantha, qui décide de consulter le profil Facebook d'Anaïs : "Au premier coup d’œil, je n’ai vu que mon propre visage qui me regardait sur sa photo de profil. Et pourtant, après quelques clics et un message personnel d’Anaïs, j’ai su que j’allais embarquer dans un voyage que personne n’avait fait auparavant".

Des jumelles se retrouvent grâce aux réseaux sociaux

S'en suivent plusieurs discussions Skype, où les jumelles originaires de Corée apprennent à se connaitre, elles dont les dossiers d'adoptions ne faisaient aucune mention de leurs parents biologiques ou de quelconques frères et sœurs. Enthousiaste, Samantha décide de créer Twinsters, un projet Kickstarter pour trouver le financement nécessaire à leur rencontre. 30 000 $ récoltés en peu de temps lui permettent ainsi en mai 2013 de rallier Londres pour voir Anaïs pour la première fois : "La porte s’est ouverte et je me suis sentie paralysée. Elle était là devant moi et je ne voulais pas bouger. On ne faisait que se regarder." a raconté Anaïs. Devant tant d'émotion, les filles projettent de réaliser un documentaire autour de leur propre histoire et ont pour cela lancé une deuxième campagne de financement sur Kickstarter, espérant rassembler 80 000 $. Une histoire peu commune qui rappelle ces jumelles s'étant retrouvées 22 ans plus tard grâce à Facebook. Cette histoire vous émeut-elle ?

Des jumelles se retrouvent grâce aux réseaux sociaux