Donald Trump violemment attaqué dans South Park, l'épisode choc

Ecrit par

Dans le dernier épisode de South Park, l'actuel candidat républicain Donald Trump devient président du Canada avant d'être violé à mort par Monsieur Garrison.

Si South Park est bien connu pour une chose, c'est sa capacité à se moquer de tous les sujets possibles. Ainsi, dans le deuxième épisode de la 19ème saison du show, diffusé mercredi dernier, c'est Donald Trump qui est au cœur des moqueries. En effet, les deux auteurs : Matt Stone et Trey Parker, se sont basés sur la politique d'immigration très radicale de Monsieur Trump, pour monter un épisode à charge contre lui. Car oui, le résultat est plutôt violent. South Park pourrait une nouvelle fois choquer Squeezie. Dans "Where my country gone ?", le candidat républicain dans la course pour la Maison-Blanche devient président…du Canada ! Évidemment, un tel dirigeant n'est pas du goût des Canadiens, qui émigrent en masse vers South Park. Agacé par un tel phénomène, Monsieur Garrison se lance en politique, avec pour programme l'expulsion des migrants (après les avoir "enc**és à mort") et la construction d'un mur à la frontière américano-canadienne.

Donald Trump violemment attaqué dans South Park, l'épisode choc

Le hic, c'est que Donald Trump a déjà construit ce mur. Mais cela n'entame pas la volonté de Monsieur Garrison, qui trouve une solution plutôt originale. Vêtu d'une tenue de catcheur et enfermé dans un tonneau, il parvient à traverser la frontière, pour ne découvrir qu'un pays complètement vide. C'est simple, seul Donald Trump y réside. L'instituteur de l'école élémentaire de South Park se rend donc dans la tour du président pour un duel de titan. À l'issue de ce combat, Monsieur Garrison viole à mort (oui, oui) Donald Trump. De retour aux États-Unis, et après avoir chassé les canadiens, il se lance dans la course à la Maison-Blanche avec pour vice-présidente Caitlyn Jenner (qui avait déjà pris cher dans South Park). Inutile de dire que l'épisode a fait rire outre-Atlantique. Reste à savoir si Donald Trump l'a vu ou non. Avez-vous "Where my country gone ?"