Droits d'auteur YouTube : Fuck You(Tube), la vidéo coup de gueule de Tom Broggi

Ecrit par

La semaine dernière, YouTube annonçait vouloir durcir sa politique des droits d'auteur concernant les vidéos postées sur sa plateforme. Une annonce qui a provoqué un vent de révolte chez les youtubeurs, y compris chez Totalement Tom, qui a réagi via une vidéo humoristique.

Vous ne connaissez peut-être pas encore Totalement Tom. Ce jeune youtubeur de 15 ans, - de son vrai nom Tom Broggi-, traite de sujets qui touchent toute sa tranche d'âge tels les voyages scolaires, les devoirs, etc, dans des vidéos humoristiques. Aujourd'hui, il a décidé de s'attaquer à un problème plus sérieux et qui fait polémique depuis une semaine : la nouvelle politique que YouTube veut mettre en place début janvier 2014, concernant les droits d'auteur YouTube. Mais qu'est-ce que c'est ? Pour rappel, YouTube veut durcir ses règles concernant les droits d'auteur sur sa plateforme, ainsi que ses règles de monétarisation. Finis les critiques de jeux vidéo, les analyses de films, et les clins d'oeil musicaux. Les YouTubeurs risquent ainsi de voir leurs vidéos censurées, voire supprimées, et les engrangés par celles-ci reversées aux ayant-droits.

Concerné de plein fouet de par sa chronique sur la plate-forme de vidéo en ligne, Tom Broggi a décidé de riposter et de dénoncer cette réforme via une vidéo intitulée "Fuck You(Tube)". Après s'êtes fait interrompre par une imitation d'Hitler alors qu'il parlait du Nutella, puis après avoir utilisé les images d'un jeu (sans en dire le nom), le voilà qu'il passe pour "un grand criminel" aux yeux de la plate-forme ! Même sa musique de fond n'est pas acceptée… "Mais c'est censé ressembler à quoi une vidéo YouTube, avec vos histoires de copywrite ?" s'interroge le YouTubeur.

Droits d'auteur YouTube : Fuck You(Tube), la vidéo coup de gueule de Tom Broggi - photo
Droits d'auteur YouTube : Fuck You(Tube), la vidéo coup de gueule de Tom Broggi - photo

"Eh ben, ça va devenir sympa YouTube. Après ça, il va rester quoi ? Les chaînes Vevo, les boîtes de production, la télé. Il faudra soit assez d'argent pour payer des droits d'auteur, soit réussir à se faire recruter par mtv, canal plus, activision ou ubisoft." Il dénonce le fait qu'avec cette règle, c'est désormais l'argent qui gouverne YouTube. Quant aux solutions apportées, dont créer un nouveau site ou tout exporter vers Dailymotion, elle ne lui conviennent pas totalement. "La seule solution convaincante reste #notube, qui consiste à ne pas aller sur YouTube le 1er janvier 2014." Il appelle donc les internautes à se mobiliser avec lui. Combien seront de la partie ? Et surtout, ce boycott sera-t-il suffisant à faire revenir en arrière YouTube ? Êtes-vous d'accord avec lui ?