États-Unis : Ils revendent leurs armes sur Instagram !

Ecrit par

Le Daily Beast rapporte que des américains utilisent Instagram pour revendre leurs armes à feu. Si cette pratique est plutôt répandue c'est parce qu'elle n'est pas illégale. meltyBuzz vous en dit plus !

Le magazine Preview a partagé une vidéo qui explique qu'Instagram peut tuer. En oubliant le côté humoristique de la chose, il semblerait que cela puisse être vrai. En effet, aux États-Unis, beaucoup d'internautes n'hésitent pas à revendre leurs armes à feu sur Instagram. Le Daily Beast a mis cette pratique en évidence. Les petites annonces fleurissent et ce n'est pas illégal. Entre les photos de chats, les selfie et les menus du jour, des fusils d'assaut sont en vente. Il suffit de taper #rifle, #forsalegun, #ar15 ou toute autre modèle d'arme dans la barre de recherche et des dizaines d'annonces apparaissent. Cette pratique n'est pour le moment pas illégale car aucun article des conditions d'utilisation du réseau social ne mentionne la vente d'armes. Pourtant, aux États-Unis, bon nombre de sites internet similaire à notre Bon Coin interdisent la vente d'armes. Les seules photos supprimées sur Instagram sont celles qui montrent un appel clair à la violence.

États-Unis : Ils revendent leurs armes sur Instagram !
Un manque de contrôle

Le Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives (un service fédéral qui contrôle la loi sur les armes, les explosifs, le tabac et l'alcool) pousse les revendeurs à finaliser la transaction avec l'aide d'un marchand d’armes licencié. Lui seul est en mesure de vérifier les antécédents du potentiel acheteur, mais cette étape n’est pas obligatoire selon les états. Ceux qui sont pour un contrôle du marché des armes sont inquiets face à ces ventes virtuelles qui manquent de surveillance. "Il n'existe aucune loi fédérale interdisant la vente d'armes à feu sur internet, et la disponibilité des armes à feu à travers des applications sociales donne encore un autre moyen aux vendeurs non autorisés de transférer des armes anonymement et sans vérification des antécédents. Cela souligne la nécessité d'un contrôle universel, afin que nous puissions garder les armes à feu hors de portée des criminels et des autres personnes qui n'ont pas le droit d'en posséder", a expliqué une porte-parole du ministère de la Justice au Daily Beast. D'autres réseaux sociaux comme Facebook et Twitter sont sujets à la vente d'armes, de quoi relancer le débat sur la libre circulation de ces dangereux objets aux États-Unis. Qu'en penses-tu ?

États-Unis : Ils revendent leurs armes sur Instagram ! - photo
États-Unis : Ils revendent leurs armes sur Instagram ! - photo
Source : The Daily Beast / Le Nouvel Obs