Facebook, Twitter, Tinder : Les réseaux sociaux expliqués en mode honnêtes !

Ecrit par

Découvrez l'étude honnête qui déchiffre vos comportements sur les réseaux sociaux. Attention, la réalité n'est pas tendre.

Alors que la possibilité de nouveaux boutons sur Facebook enflammait Twitter qui lance #InventeTonBoutonFacebook, une autre application a décidé de mettre son grain de sel dans le petit monde des réseaux sociaux. Pictever, qui permet à ses utilisateurs d'envoyer des souvenirs précieux dans le futur, s'est mis en tête de "déchiffrer les applications", et de traduire les résultats hautement scientifiques obtenus grâce à son étude par des "camemberts honnêtes". On découvre donc que les utilisateurs de Pinterest sont composés à "70% de femmes qui organisent leur mariage", et de "20% de célibataires qui rêvent d'organiser leur mariage". Ça fait mal ! 92% de ceux qui se servent de Messenger ont été forcés par Facebook de l'installer. Heureusement que "l'alerte sonore est quand même cool".

Facebook, Twitter, Tinder : Les réseaux sociaux expliqués en mode honnêtes ! - photo
Facebook, Twitter, Tinder : Les réseaux sociaux expliqués en mode honnêtes ! - photo
Facebook, Twitter, Tinder : Les réseaux sociaux expliqués en mode honnêtes ! - photo
Facebook, Twitter, Tinder : Les réseaux sociaux expliqués en mode honnêtes ! - photo
Facebook, Twitter, Tinder : Les réseaux sociaux expliqués en mode honnêtes ! - photo

D'ailleurs pour ceux qui se le demandent encore, NON, il n'y aura pas de bouton "Je n'aime pas" sur Facebook ! Selon "l'étude" proposée par pictever disponible sur son tumblr, les raisons principales pour utiliser le numéro 1 des réseaux sociaux sont variées. 20% des gens "font semblant d'être occupé pour éviter le moment gênant de l'ascenseur", quand aux autres, ils hésitent entre "attendre 10 min avant d'accepter un ami pour pas paraître au taquet", "tiens je m'ennuie dans les transports", "tiens je m'ennuie au boulot", "tiens je m'ennuie dans mon lit" et "regarder des vidéos inutiles et lire les commentaires". L'application Yo reste la plus simple à analyser, avec "50% envoyer des Yos" et "50% recevoir des Yos". Quand à Google+, pictever déclare être désolé, mais que "personne ne sait ce qu'il s'y passe". Cette étude reflète-t-elle votre comportement ?

Source : pictever