Florian Gazan dans la tête de Zlatan Ibrahimovic

Ecrit par

Dimanche après-midi, énervé par la défaite du PSG à Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic s’en est pris à l’arbitre, à la France, tous les deux mis dans le même panier, celui de la merde. Il a beau venir du pays d’Ikéa, le géant suédois n’a pas la langue de bois. Mais si tout ça était calculé ?

"Seul Dieu peut me juger". C’est un de mes multiples tatouages qui font de mon corps une sorte de catalogue vivant de tout ce qui peut se faire… animaux, texte, chiffres, motifs… limite je devrais faire tatouer les prix en-dessous. Oui, seul Dieu peut me juger. Et encore. Si je suis pas d’accord avec son jugement, j’irai en appel et je le niquerai en cassation. Car le vrai messie, pas celui qui avec un "e" en moins, c’est moi ! Des miracles ? J’en ai fait. Avant moi, le PSG n’avait pas été champion de France depuis 20 ans ! Des apôtres, j’en ai plus de 2 millions et demi, ils me suivent mais sur Twitter. Ca me correspond bien d’ailleurs Twitter : tout le monde derrière et moi devant. La Bible, celle du sport, l’Equipe, je fais sa Une un jour sur deux ! La crucifixion ? J’en ai crucifié des gardiens tout au long de ma carrière !

Florian Gazan dans la tête de Zlatan Ibrahimovic

Je ne me prends pas pour de la merde, je sais, mais c’est parce que je n’en suis pas ! Tiens, je devrais me torcher avec des euros, c’est le minimum que mon royal fessier mérite. Et puis ça me permettrait d’aller une fois de plus à contre-courant des idées reçues car là l’argent aurait une odeur ! Je suis Zlatan, je suis devenu un verbe et le sujet de plus de 10.000 articles par mois. Et si les gens ont l’impression que je les prends de haut, c’est parce que c’est vrai ! Et pas uniquement parce que je mesure 1 mètre 95 ! Tiens à ce propos, personne ne le sait mais l’été dernier j’ai demandé au PSG de recruter Mathieu Valbuena. Pas pour jouer non, je voulais m’en servir comme porte-clés ! Alors quand j’ai commencé à sentir le vent tourner, et je peux vous dire que vu la taille de mon nez, je n’ai aucun problème pour sentir, j’ai pris conscience que je devais faire quelque chose. Oui je m’auto-vanne sur mon nez, pas par auto-dérision mais parce que personne ne peut le faire mieux que moi. Comme tout d’ailleurs. La preuve ? Vanne sur mon pif : j’ai le nez tellement grand qu’après les matches j’y range mes chaussures. Une par narine. LOL. Ca vous fait pas rire ? Lecteur de merde !!!

Florian Gazan dans la tête de Zlatan Ibrahimovic

Ce qui me ramène à Bordeaux. Vous croyez que j’ai pété un plomb ? Bande de naïfs, c’était calculé ! Mardi dernier, la ligne blanche a été franchie : le PSG a osé se qualifier contre Chelsea sans moi ! C’est comme si vous, vous aviez réussi à monter un meuble Ikea sans la petite clé fournie avec ! Impossible ! Et pourtant ils l’ont fait, les cons ! Moi une fois que j’avais été expulsé, le match était terminé. Pour moi. Et pour les autres ! C’est moi qui décide. Pareil, quand un gardien de but arrête le tir de Zlatan, c’est parce qu’en fait Zlatan lui a fait une passe ! Comme c’est Zlatan qui décide quand il fête son anniversaire, pas sa date de naissance ! Alors il fallait que je reprenne les choses en main !

Florian Gazan dans la tête de Zlatan Ibrahimovic

Surtout que l’autre Brésilien avec la touffe d’Afida Turner et la langue de Miley Cyrus, le David Luiz là, il commence à me faire de l’ombre. En plus, il est tout le temps fourré avec Thiago Silva…2 Brésiliens qui font des passes, je pensais que c’était qu’au Bois de Boulogne ça, pas au Parc des Princes ! Donc à Bordeaux, j’ai rectifié les choses : 2 buts pour rappeler qui c’est le sauveur. Et la déclaration après le match, en anglais, pour bien être sûr que ça fasse le tour du monde en moins de temps qu’il n’en faut à Franck Ribéry pour faire une faute de français. Ah au fait, le coup du "pays de merde", c’est simplement parce que quand je marche à Paris et que je dois slalomer entre les crottes de chien, oui, c’est ce que je me dis "la France est un pays de merde" !