Jawad "souffre" des détournements sur la toile, son avocat fait des révélations

Ecrit par

Invités du Supplément hier après-midi, Me Xavier Nogueiras et Marie Pompei Cullin, avocats de Jawad Bendaoud, ont indiqué que leur client "souffrait" de ses conditions de détention, et notamment des moqueries des autres détenus après l'immense buzz dont il a été l'objet sur la toile.

Jawad pense que la grenade est un fruit exotique, Jawad pense qu'arsenal rime avec club de foot, Jawad pense que Syrie est l'aide vocale de l'iPhone...on pourrait continuer comme ça sur plusieurs pages encore. Tant ce bon vieux Jawad a réussi à faire exploser le Web, en moins de temps qu'il n'en a fallu au RAID pour faire exploser son appart où logeaient des individus peu fréquentables. Devenu la risée du Web avec ses explications alambiquées au micro de BFMTV, le jeune homme aurait depuis reconnu auprès des enquêteurs qu'il se "doutait" avoir aidé des terroristes. Un demi-aveu qui ne change rien au raz-de-marée dont il a été la cible sur les réseaux sociaux. Mais une question nous a déjà tous traversé l'esprit : est-ce que celui qu'on a rebaptisé le logeur de Daesh a eu vent de cette campagne de détournements, et comment il le vivait depuis sa cellule ?

On a eu la réponse hier dans le Supplément de Canal + qui consacrait un reportage aux "avocats de djihadistes". Me Marie Poempéi Cullin et Xavier Nogueiras, qui défendent Jawad Bendaoud, ont été confrontés par Ali Baddou aux nombreuses parodies qui concernent leur client. Si l'avocate a vu l'aspect positif de la chose, en expliquant qu'on ne "riait pas des gens dont a peur", son confrère a exprimé tout le mal-être de Jawad : "ça me fait pas rire parce que cet individu souffre. Le rire qui se communique aujourd'hui, excusez-moi de refroidir l'ambiance, mais c'est un rire qu'il a également pu ressentir à la maison d'arrêt. Il a pu se rendre compte de ce qu'il a été pendant plus de deux semaines". Hélas pour "le logeur de Daesh", pas sûr que sa peine n'émeuve grand monde… Vous avez de l'empathie pour Jawad ?