Jérémy Ferrari reçoit des menaces de mort depuis son échange avec Manuel Valls

Ecrit par

Sur le devant de la scène depuis son échange musclé avec Manuel Valls dans ONPC, Jérémy Ferrari a avoué dans une récente interview recevoir de nombreuses menaces de mort…Un humoriste engagé et exposé.

Laurent Ruquier a comparé son intervention au célèbre coup de colère de Daniel Balavoine contre François Mitterrand en 1980. On n'ira pas aussi loin, mais force est de constater que la sortie enflammée de Jérémy Ferrari face à Manuel Valls dans "On n'est pas couché" le 16 janvier dernier a marqué les esprits et offert un nouveau statut à l'humoriste. "Je ne voulais pas intervenir" a-t-il depuis expliqué à C'à vous, indiquant que rien n'était prémédité. "Mais pendant la conversation, il y avait des choses qui moi me titillaient et que j’avais envie de dire, mais je ne regrette pas, je l’ai fait avec mon cœur avec la maladresse que ça comprend. On voit bien que je suis un peu énervé, un peu foufou, mais c’est moi". Reste que le comique révélé par le ONDAR ne s'est pas fait que des amis après cette séquence. Une habitude pour celui dont le cynisme et l'humour sans concession heurtent généralement les sensibilités. Il a ainsi fait de drôles de révélations à ce sujet dans le magazine Voici.

Selon ses propres chiffres, Jérémy Ferrari aurait reçu 67 menaces de mort et 1243 spectateurs ont déjà quitté son spectacle avant la fin. Une hostilité qui n'a pas l'air de déstabiliser le principal intéressé : "C’étaient des menaces de mort. Des mecs qui t’appellent à 1 heure du matin : 'On va te buter !' Mais bon ceux qui t’appellent, ce ne sont pas ceux qui viennent en général". Celui qui tape un peu sur tout le monde, est l'un des rares à tourner aussi bien en dérision le terrorisme et Daesh, comme l'avaient si bien noté Yann Moix et Léa Salamé. Ce qui l'expose inévitablement. Les critiques des chroniqueurs de TPMP qui conseillaient à Jérémy Ferrari de "la fermer" paraissent dérisoires à côté de tout ça… Êtes-vous fan de Jérémy Ferrari ?