Kaaris : "Dès que tu réussis, t'es sataniste", le rappeur se livre dans Clique

Rare dans les médias, Kaaris a accepté de répondre à une longue interview de Mouloud Achour pour Clique TV, dont la première partie a été dévoilée hier. Au menu de cet entretien, le rappeur de Sevran évoque ainsi son enfance, sa scolarité mouvementée mais également les quelques rumeurs dont il est l'objet comme celle entourant son supposé "satanisme".

Bien qu'il occupe la sphère médiatique à plein temps ainsi que plusieurs de nos lignes sur meltyBuzz, Kaaris est loin de faire de grands efforts pour cela. La parole du rappeur du "80 Zetrei" se fait en effet plus que rare, celui-ci ayant visiblement fait le choix de déserter les médias. Seul Mouloud Achour, pour lequel il a d'ailleurs posé son violent timbre de voix sur le générique de "Clique", semble avoir ses faveurs. Déjà invité la saison passée dans l'émission de Canal +, Riskaa s'est ainsi de nouveau prêté au jeu d'une interview pour "Clique" qui est depuis devenu un média d'information décalé sur le Web. Un entretien en plein cœur de son Sevran, dont la première partie a été dévoilée hier. L'occasion de voir Okou Gnakouri aka Kaaris sous un nouveau jour…

Plus prolixe que d'ordinaire, le rappeur aux phases hardcores, s'est épanché sur les difficultés sociales rencontrées durant sa jeunesse. Victime très jeune d'une expulsion de logement en compagnie de sa famille, le gamin né au "bled" (en Côte d'Ivoire), est ainsi loin d'avoir grandi dans la soie. Elève tout juste dans la moyenne comme il aime à le dire, le rappeur se souvient encore de ses années au collège Gallois : "Ce collège c'était le grand n'importe quoi", s'en amuse-t-il avant de rappeler plus loin à quel point l'éducation importe à ses yeux : "Les parents doivent éduquer leurs enfants, pour les amener à être des gens biens". Et quand Mouloud Achour lui demande si ses textes vont dans ce sens, la réponse fuse : "Y a des messages subliminaux, mais les gens ne les perçoivent pas". Ces derniers préfèrent l'affubler de rumeurs en tous genres, comme celle qui le dit sataniste, un procès que Sazamyzy a fait à Booba en le clashant il y a plusieurs mois. Kaaris préfère de son côté en rire : "C'est marrant, dès que tu réussis, t'es sataniste". Il devrait d'ailleurs être sujet d'un autre adorateur de Satan la semaine prochaine dans la partie 2, puisque K2A reviendra sur son violent clash avec B2O… Avez-vous découvert un nouveau Kaaris ?