Kendrick Lamar, Rick Ross et P. Diddy sont dans la semaine rap #61 de Vantard

Ecrit par

Vous commencez à en avoir l'habitude, comme chaque week-end le chroniqueur Vantard vient passer en revue l'actu hip-hop de la semaine, aujourd'hui largement dominé par les ricains. Normal, ils ont 10 d'avance...

Si certains d'entre vous sont en train de barboter dans l'eau à profiter du soleil, d'autres sont toujours au charbon, à l'image de Monsieur Vantard, qui après sa semaine rap #60 consacrée à Booba, Rick Ross et Twinsmatic, est de retour ce samedi avec du neuf. On vous prévient de suite, si le rap US n'est pas votre came, vous allez tirer la tronche, même si on vous conseille de cogiter cette punchline de Youssoupha : "Tu fais du rap mais tu fuck les States, pathétique. Où t'as vu un reggae man d'ici qui nique la Jamaïque ?". On commence donc par l'événement le week-end dernier au Bet Awards avec le show exceptionnel offert par les artistes emblématiques du label Bad Boy Records. Lil Kim, Faith Evans, The Lox, Ma$e…ont ainsi foutu le feu à la scène pour fêter les 20 ans du label fondé par Puff Daddy, également présent. "Ce que j'ai aimé c'est qu'aux Etats-Unis, ils hésitent pas à mettre leurs égos de côté, malgré les clashs, les brouilles. C'était une grande fête", explique ainsi Vantard, ravi par l'annonce de Diddy d'une future tournée des artistes Bad Boy Records en mode Stars 80.

Mais la "claque de la semaine" nous est plutôt venue du côté de la West Coast avec "Alright", le dernier clip de Kendrick Lamar. Extrait de l'album "Pimp my butterfly" et produit par Pharrell Williams, le morceau n'est pas celui qui enthousiasme le plus Monsieur Vantard, mais mérite le coup d'œil grâce à "son clip totalement démentiel". On valide. Tout comme l'hommage à Scott Storch, ex-beatmaker star des années 2000, qui a travaillé pour les plus grands et qui se retrouve aujourd'hui sur la paille. Une situation dans laquelle va peut-être bientôt se retrouver Rick Ross, s'il continue à cracher à chaque fois 2 millions de dollars de caution pour sortir de prison. A l'air libre, Rozay en a ainsi profité pour balancer le clip de "Neighborhood Drug Dealer" sur les ondes. Ou tout du moins une version remix avec Future, qui est "littéralement dégueulasse" d'après le chroniqueur peura. Une torture pour les oreilles semblable au dernier album de Tyga, également démonté en pièces par Vantard. Tyga c'était mieux avant. Le clip de "Alright" vous a mis une claque ?