La France ne peut plus payer ses militaires ? L'armée victime d'un bug informatique

Ecrit par

Des militaires français sont victimes des erreurs d’un nouveau système informatique de paiement des soldes, le logiciel Louvois qui enchaîne les erreurs de calcul.

Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian doit faire face à la mise en place depuis 2011 du nouveau système informatique de paiement des soldes, le logiciel Louvois (Logiciel unique à vocation interarmées de la solde). En visite à Toulon en juin pour présenter le Livre blanc de la défense et la prochaine Loi de programmation militaire (LPM) à la Marine, il a expliqué : "On a réglé la majeure partie des conséquences négatives que ça peut entraîner sur les personnels mois après mois", mais "sur le fond, ce n'est pas réglé". En effet, le logiciel enchaîne les erreurs et anomalies comme des retards de paiements de salaires, ce qui plonge certains militaires dans l’endettement. Le ministre de la défense a qualifié de désastre et de puits sans fond ce projet visant à rationaliser la paie des militaires au sein d’un système unique et réfléchit à son abandon. Le ministère de la Défense a installé un numéro vert et déployé un fonds de 30 millions d'euros, spécialement pour les familles qui subissent les conséquences des erreurs du logiciel. Christian Piotre, le chef du Contrôle général des armées, préconise l’abandon du projet pour un retour de l’ancien calculateur, ce qui nécessiterait entre dix et quatorze mois de travail. Ce n'est pas seulement le ministère de la défense mais le pays tout entier qui subira un désastre économique selon une chronique de BFM TV. Penses-tu qu'il faut abandonner le projet ?

La France ne peut plus payer ses militaires ? L'armée victime d'un bug informatique - photo
La France ne peut plus payer ses militaires ? L'armée victime d'un bug informatique - photo
La France ne peut plus payer ses militaires ? L'armée victime d'un bug informatique - photo
La France ne peut plus payer ses militaires ? L'armée victime d'un bug informatique - photo