Lacrim, Swagg Man : Quand les hackers prennent leur identité 2.0 pour faire le buzz, Le Billet d'Humeur Buzz

Ecrit par

Le règne des hackers suit sont cours sur la toile entre photos piratées et comptes piratés, tous les moyens sont bons pour faire le buzz et pourquoi pas embarrasser les victimes.

Le hackage de comptes internet a toujours existé mais depuis le fameux Celebgate et la diffusion de photos de stars nues, les utilisateurs semblent prendre plus fortement conscience du phénomène. Les raisons de ces intrusions dans des comptes privés sont diverses et variées : besoin de reconnaissance, amusement, fans un peu trop fans ou même l'envie d'envenimer une situation de crise comme ça a été le cas avec le rappeur Lacrim dont le compte Instagram a été piraté. Dans le but de rendre encore plus explosive la situation concernent le combat annulé entre les athlètes Badr Hari et Patrice Quarteron, le pirate était allé clasher le boxeur Badr Hari au nom de Lacrim. Une mascarade qui avait fini par être mise à jour fort heureusement non sans avoir créé un énorme buzz que plusieurs médias avaient repris. Certains fans peuvent également créer sans arrière pensées des faux comptes à la gloire de leur idole, ce qui peut compliquer la tâche d'utilisateurs lambda cherchant des informations sur la star en question.

Les réseaux sociaux se sont donc investis dans cette lutte contre les faux comptes en adjoignant à ceux officiels un badge bleu, symbole d'authenticité. Le meilleur moyen pour les personnalités de se protéger de ces incartades reste d'annoncer clairement sur un des réseaux sociaux à leur disposition, la totalité de leurs comptes avec leurs adresses. C'est ce qu'à fait Swagg Man qui met en garde contre les faux comptes Facebook, Twitter et Instagram. La plupart des internautes ne mesurent pas la gravité de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Gardez à l'esprit qu'en 2010, un internaute ayant créé un faux profile Facebook du comédien Omar Sy avec lequel il commentait des publications et postait des photos, s'est vu condamné à lui verser 1500€ de dommages et intérêts pour atteinte à sa vie privée et à son droit à l’image. De quoi faire réfléchir à deux fois les internautes avant de créer un compte au nom de quelqu'un, que l'acte soit à but nuisible ou non.... Que pensez-vous de ces usurpations d'identités ?