Laurent Ruquier réagit aux accusations d'antisémitisme sur Twitter

Ecrit par

L'animateur d'"On n'est pas couché" est enfin sorti de sa réserve ce dimanche pour donner sa version des faits quant à la séquence coupée au montage entre Alexandre Arcady et Aymeric Caron. Il défend l'émission d'avoir fait le lit de l'antisémitisme.

Depuis plus d'une semaine et le violent clash censuré ayant opposé Aymeric Caron et Alexandre Arcady sur le plateau d'"On n'est pas couché", les accusations d'antisémitisme vont bon train sur la personne du chroniqueur. En cause : une séquence non-diffusée de l'émission où l'alter ego de Natacha Polony aurait évoqué les ravages de la politique israélienne, alors qu'Alexandre Arcady venait défendre son film sur la mort d'Ilan Halimi. Un parallèle guère apprécié par le réalisateur, qui s'en est ému quelques jours plus tard sur RMC. Pris dans la polémique, Aymeric Caron a réagi ce week-end dans "Salut les terriens" : "Je n'ai fait que souligner quelque chose que je regrettais, que je dénonçais, à savoir que le conflit israélo-palestinien, la mort d'enfants palestiniens, étaient utilisés, récupérés par certaines personnes pour aller justifier l'injustifiable. C'est exactement ça que j'ai dit". Visiblement lui aussi excédé, Laurent Ruquier est venu ce week-end au secours de son chroniqueur sur Twitter.

Laurent Ruquier réagit aux accusations d'antisémitisme sur Twitter

Interrogé par un twitto lui réclamant "des explications" concernant "les propos choquants de la semaine dernière", l'animateur s'est défendu : "Faut arrêter avec ça. Qui a vu des propos choquants ? Arcady déforme les propos de Caron dans une séquence qui a été coupée. Point". Il s'est par la suite interrogé : "Qui oserait m'accuser moi ou Aymeric Caron d'antisémitisme ?" rappelant que lui et ses acolytes ont encouragé à aller voir ce "film utile montrant un acte antisémite atroce". Devant un autre twitto lui demandant le pourquoi de la non-diffusion s'il n'y a eu "aucun propos choquant", Laurent Ruquier a tancé le metteur en scène : "C'est Alexandre Arcady qui a été choqué et souhaitait couper cette séquence ! Pour finalement aller la raconter à sa façon ensuite !" avant de conclure que c'était "un comble d'être accusé après ce qu'on a fait pour ce film et la mémoire d'Ilan Halimi qui ne mérite pas ce genre de polémique !". Comprenez-vous la polémique ?

Laurent Ruquier réagit aux accusations d'antisémitisme sur Twitter