Le Joueur du Grenier à Geekopolis : "Ma Kryptonite, ce sont les jeux longs et chiants !" (EXCLU)

Ecrit par

meltyBuzz a rencontré Frédéric Molas alias "Le Joueur du Grenier" lors du salon Geekopolis 2015. Découvrez son interview 100% fun.

Depuis 2009, un gamer officie sur Youtube et fait la différence avec son personnage grognon, reconnaissable entre mille grâce à son éternelle chemise jaune à palmiers verts... Vous l'avez reconnu, Frédéric Molas alias "Le Joueur du Grenier" est sorti de son antre en pagaille remplie de jeux rétro en tous genres pour répondre à l'appel de ses fans qui l'attendaient au festival Geekopolis les 23 et 24 mai dernier à Paris. Et vu les meilleurs Cosplays du salon Geekopolis 2015, le "Joueur du Grenier" est considéré comme une source d'inspiration par ceux qui suivent ses aventures sur le net. meltyBuzz est parti à la rencontre de cet amoureux des arts vidéoludiques, et vous propose de découvrir son interview décalée. Une série de questions 100 % fun inspirées par la Cité des Geeks et son hommage rendu cette année aux Némésis, les éternels ennemis de nos super-héros préférés.

meltyBuzz : Ici à Geekopolis, il y a 5 quartiers : Avalon pour le médiéval fantastique, Métropolis, Nautilus pour le Steampunk, Little Tokyo et le Teklab. Si le "Festival du Grenier" se montait demain, quels en seraient les quartiers ?

Frédéric Molas : Le quartier délivrance, là où il y a les bons jeux. Le quartier souffrance, là où t'en bave, avec des jeux comme "Dragon's Lair" et "Bubsy 3D". Quand tu entres tu as des ultrasons, et quand tu repars tu as envie de vomir. Et puis il y a des gens qui te mettent des coups de pieds à l'entrée, et à la fin on te fait payer (rires). Et le quartier "Achète ma m****", où tu n'as que des magasins. Des noms de quartier honnêtes !

mB : Le salon est dédié aux Némésis cette année. Quelle serait la Kryptonite ultime du "Joueur du Grenier" ?

FM : J'affronte déjà tellement de trucs qui sont insupportables... Les jeux lents et chiants je pense. Autant je peux expulser ma colère sur des jeux qui sont courts et insupportables, autant si on m'oblige à faire des jeux longs où il ne se passe rien, je pense que je meure. Par exemple "Digimon World" sur PS1, pendant lequel tu as l'impression que ta vie est ralentie. Tu as l'impression que tu y as joué 5 heures, alors qu'en fait ça fait 10 minutes que tu y es.

mB : La question impossible basée sur vos vidéos les plus célèbres : vous préféreriez n'avoir le droit de jouer qu'au jeu "Tortues Ninjas" sur NES ou être condamné à regarder d'autres personnes s'amuser sur le premier "Suikoden" sur Playstation, votre jeu préféré ?

FM : Déjà, "Tortues Ninja" n'est pas le pire jeu du monde. C'est juste un traumatisme lié à mon enfance, donc effectivement ça m'a particulièrement atteint. Mais en fait quand tu y rejoues, ce n'est pas un si mauvais jeu que ça. Mais ça me fait plaisir de voir des gens jouer à "Suikoden", j'adore ce jeu pour l'histoire. Bon, c'est sûr, je préfère jouer mais ce n'est pas le gameplay le plus intéressant dans un RPG, c'est l'histoire. Donc regarder des gens s'amuser sur "Suikoden" c'est cool !

mB : Cette prochaine question est dédiée à nos lectrices : tout en gardant à l'esprit que "Le Joueur du Grenier" est un personnage volontairement sexiste et bourré de clichés. Si on lui donnait la parole maintenant, qu'aurait-il à dire pour sa défense dans l'affaire du test de "Barbie" sur NES ?

FM : (Prenant la voix du "Joueur du Grenier) "Qu'est-ce que tu fais là toi, t'as pas d'autres choses à faire ? T'as pas de la vaisselle à faire ?" (rires) Non, il ne faut pas dire ça, je vais avoir des problèmes avec les féministes, déjà que j'en ai régulièrement. Je dirais qu'au contraire, je défends la femme. Parce que Barbie, c'est une institution masculino-financière destinée à asservir la femme dans un rôle de poupée qu'elle n'est pas. (Ironique) Du coup le "Joueur du Grenier", c'est un peu le fer de lance du féminisme sur Internet. (rires)

mB : Le coffret DVD de la saison 1 du "Joueur du Grenier" sort le 8 Juillet. Pour le réaliser, vous et votre partenaire Sébastien Rassiat avez dû revoir vos toutes premières vidéos. Si vous deviez en faire la critique comme s'il s'agissait d'un jeu rétro, qu'en diriez-vous ?

FM : Sur les deux premiers épisodes, je dirais "c'est quoi cette m**** ! Le mec, il plagie AVGN (The Angry Video Game Nerd de James D. Rolfe ndlr), il a vraiment pas de race" (rires) ! C'est vrai que les deux premiers épisodes ressemblent vraiment beaucoup à AVGN. Et sinon, je dirais "Franchement achètes-toi un humour" sur certains épisodes comme "Waterworld". Le timing des blagues n'était pas encore bien réglé. J'étais très mauvais acteur aussi, et de mauvaise foi. Ce sont des choses qu'on pourrait encore se dire maintenant, mais un peu moins quand même.

mB : Et enfin ce qu'on rêve tous de savoir : qu'est-ce que le joueur du grenier cache dans sa cave ?

FM : Le cadavre de mes ennemis. Le vrai Antoine Daniel est dans ma cave, mourant, assoiffé. Celui qu'on voit dans les vidéos, c'est un faux ! C'est pour ça qu'il met si longtemps à faire ses vidéos d'ailleurs. (rires)

mB : Le mot de la fin ?

FM : Chaussettes. Quelle est votre test préféré du Joueur du Grenier ?

Source : meltyBuzz