Les Dissociés : "On s'est mis des défis partout, comme si c'était pas déjà un assez gros défi !", l'interview de Julfou, Vincent Tirel et Raphaël Descraques (EXCLU)

Ecrit par

A l'occasion de la sortie de leur premier long-métrage "Les Dissociés", Julfou, Vincent Tirel et Raphaël Descraques se sont confiés à meltyBuzz.

Imaginez Julfou, Vincent Tirel et Raphaël Descraques échanger leurs âmes ? Hier soir, Golden Moustache a dévoilé son premier long-métrage, mené par les Suricate : Les Dissociés. Entre fantastique et comédie, ce film de 75 minutes reprend le concept du Body Swap. Habitué principalement aux vidéos courtes, le trio a eu l'idée de ce projet en voyant le succès rencontré par le sketch "Le Fantôme de merde", comme il nous l'a confié lors d'une interview exclusive : "on ne pensait qu'internet était prêt à regarder des formats aussi longs en fait", déclare Julfou. "On a fait des trucs courts et on s'est éclaté ! On n'en a pas fait le tour mais on avait envie de faire des trucs un peu plus nouveaux et de surprendre un peu les gens.", rebondit Vincent Tirel. Posté sur la chaîne YouTube du Golden Moustache, le film sera également projeté au cinéma : "pendant 6 dates ça sera un vrai film, après ça sera un film internet", explique ce dernier. "Y'a des gens qui le regarderont sur leurs toilettes, et ça sera aussi très bien !" rigole Julfou ! L'occasion de partir à la rencontre de leurs fans et "d'avoir leur retour en live de notre nouvelle vidéo", Raphael Descraques, ce qui diffère des commentaires youtube. Là, ils pourront voir quand les gens rigoleront et, croyez-nous, ça arrive très souvent en 75 minutes !

Passer d'un format court à un format un peu plus long, voilà le défi dans lequel ils se sont lancés, sereins : "on est tous nouveaux, au pire on fait tous des erreurs et y'en a pas un qui va être vénère ! […] Si on coule, on va couler ensemble" lance Raphael Descraques. Et s'ils ont rencontré de nombreuses difficultés, la principale était de "s'accrocher à la même histoire. D'habitude, on peut respirer parce qu'on passe d'un sketch à l'autre.", explique Vincent Tirel, en accord avec Julfou : "La grosse épreuve, c'était la durée, de passer autant de temps sur la même idée, la même histoire, les mêmes personnages". D'autant qu'ils ont dû jouer tous les personnages… "C'était une expérience très forte en terme de nous, scénaristes, écrire un truc plus grand, nous réalisateurs le mettre en images et nous comédiens jouer des trucs chelou", reconnait Vincent. Julfou en rigole : "on s'est mis des défis partout, comme si c'était pas déjà un assez gros défi !" Et quand on leur fait remarquer qu'ils ont effectivement "envoyé le pâté", comme le Golden Moustache l'avait annoncé, ils répliquent "ah non, c'était une terrine là !" (rires). Eh oui, ils pensent déjà à ce qu'ils vont faire ensuite ! On a hâte ! Aimeriez-vous un autre long-métrage ?