Les œuvres de Banksy arrachées pour mieux perdurer ?

Ecrit par

Banksy, c'est cet artiste de street-art anglais dont les œuvres ont profondément marqué la culture du graffiti. L’agence d’événementiel Sincura Group va extraire une de celle-ci pour la revendre aux enchères...

Le street-art peut-il et doit-il rester dans la rue ? C'est la question à laquelle l'agence événementielle Sincura Group n'a pas laissé le temps de répondre. Celle-ci s'est en effet appropriée "La petite fille au ballon rouge", l'oeuvre de Banksy, afin de la restaurer et surtout de la mettre en vente aux enchères. Situé sur la façade d'un immeuble londonien, le graff est le troisième a avoir été retiré de la rue par l'entreprise après Slave Labour et No Ball Game, respectivement vendus à 835 000 et 678 000 €. Une aubaine ou plutôt un vol dont ne se cache même pas Sincura Group qui a intitulé l'exposition destinée à la vente "Stealing Banksy ?". L'entreprise déclare ne pas être motivée par le profit mais vouloir préserver l'oeuvre de Banksy, “Stealing Banksy explore les questions sociales, juridiques et morales qui entourent la vente de l’art de rue. Courant avril, au cœur de Londres, l’exposition présentera la collection la plus chère d’œuvres d’art de Banksy jamais réunie sous un même toit et est l’aboutissement d’un projet de 12 mois afin de découvrir, de sauver et de restaurer avec amour ces pièces qui ont façonné notre capitale." Le célèbre graffeur qui a toujours réussi à conserver son anonymat (le street-art reste une activité illégale) a inspiré toute une génération par son immense talent dont Keiser,le Bansky égyptien, "Je n’arrive pas à croire que vous allez acheter ça, bande d’abrutis”, s’est désolé le street artist. Pensez-vous que l'initiative de Sincura Group soit une bonne chose ?

Les œuvres de Banksy arrachées pour mieux perdurer ? - photo
Les œuvres de Banksy arrachées pour mieux perdurer ? - photo
Les œuvres de Banksy arrachées pour mieux perdurer ? - photo
Source : konbini