Marrakech Du Rire 2015 : Anthony Kavanagh, "Y'avait que Jamel pour réaliser tout ça" (EXCLU)

Ecrit par

A la veille de la diffusion du Marrakech du Rire sur M6, meltyBuzz va vous proposer ces prochains jours une série d'interviews en lien avec ce Festival qui fêtait ses 5 ans lors de cette édition. Un événement auquel tenait à s'associer Anthony Kavanagh, qui précédé de sa réputation, a fait le show à notre micro. Rencontre.

5 ans. C'est le temps qu'il a fallu au Marrakech du Rire pour devenir l'un des festivals d'humour incontournables de la francophonie et du monde arabe. L'édition 2015 qui s'est déroulée du 10 au 14 juin dans la ville marocaine n'a fait que conforter ce statut et cette aura insufflée en grande partie par Jamel Debouzze, mais également une vaste galerie d'humoristes. Parmi eux, Redouanne Harjane dont l'impertinence a bousculé et séduit les festivaliers du Marrakech du Rire. Tout comme la verve et le côté showman d'Anthony Kavanagh dont on a pu recueillir les impressions pendant un de ses rares moments off. Et ouais, se produire à Marrakech pendant le MDR, c'est avant tout beaucoup de taf, mais cela reste toujours "un plaisir" pour l'humoriste québécois, déjà présent en 2013. Il a d'ailleurs pu juger de l'évolution du festival.

"L'ascension du MDR est fulgurante (…) Y'avait que Jamel ou peut-être Gad qui pouvait le faire. Il a plein de casquettes : producteur, co-auteur, animateur, porte-parole et aussi d'hommes d'affaires. C'est beaucoup de boulot, beaucoup de pression qu'il a sur les épaules chaque année. Et je pense que la ville le récompense avec le succès énorme du MDR". En charge d'ouvrir le bal pendant le gala qui sera diffusée demain soir sur M6, Anthony Kavanagh n'a pas esquivé ses responsabilités, ni même un certain devoir de réserve vis-à-vis de ses hôtes : "Faut adapter son numéro pour le Maroc, parce qu'on n'est pas en France ici. Y a peut-être certaines vannes sur la religion où on va se dire 'on les fait pas'. Mais à côté de cela, le Maroc reste très ouvert, beaucoup plus qu'on ne le pense". S'adapter, un maitre-mot qui aura accompagné le comique tout au long de sa carrière, lui qui a dû opérer une mue en quittant son Québec d'origine pour la France : "J'ai regardé les Français qui se plantaient au Québec, les Québécois qui se plantaient en France, et puis j'me suis dit quelle est leur point commun ?" La réponse était toute trouvée : "ils ne s'adaptent pas, ils ne prennent pas le temps de connaitre la culture locale. Du coup pendant un an, je venais une à deux fois par mois en France pour observer, écouter, regarder la TV, j'allais dans les parcs, je posais pleins de questions". La recette du succès pour Anthony Kavanagh qui peut aujourd'hui se vanter d'avoir été adopté par un nouveau pays. Êtes-vous fan d'Anthony Kavanagh ?