Mathieu Kassovitz VS Rachida Dati : Clash dans ONPC

Ecrit par

Invitée de l'émission On n'est pas Couché, Rachida Dati pouvait s'attendre à se faire bousculer par l'un ou l'autre des chroniqueurs de Laurent Ruquier. Mais apparemment quand Mathieu Kassovitz est sur le plateau, Aymeric Caron et Léa Salamé peuvent se la couler douce.

Sur le plateau d'On n'est pas couché, c'est plutôt rare qu'il n'y ait pas de tensions. Que ce soit à cause d'une pique d'un des chroniqueurs, de Laurent Ruquier lui-même ou de quiproquos maladroits, les clashs sont monnaie courante dans le programme. Pourtant lors de l'émission du 15 novembre, le présentateur n'a même pas eu besoin de briefer ses snipers pour provoquer des étincelles en direct. A l'image de Pascal Obispo clashé par Michel Polnareff après son interview dans ONPC sur France 2, Rachida Dati et Mathieu Kasovitz se sont affrontés en plateau à coups de mots acérés et de discours patriotiques. Mais le problème, c'est que chacun a une définition bien à lui du mot "solidarité" ! Alors que Rachida Dati était assise sur le fauteuil d'interviewé, elle donnait sa vision de la France, et a abordé le délicat sujet de la délinquance...

"La délinquance explose !" Cette déclaration a apparemment suffit à mettre Mathieu Kassovitz dans tous ses états, puisque le réalisateur/acteur a commencé à répondre aux déclarations de l'ancienne garde de sceaux. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne mâche pas ses mots ! "Madame si vous étiez un tout petit peu dans la rue, putain de merde quoi ! Si vous voyiez la solidarité qu'on les gens dans la rue, comment les gens fonctionnent comme le peuple fonctionne !" Ni une ni deux, l'ex-ministre tente de riposter, mais le flot de paroles de l'acteur semble sans fin. Finalement, elle réussit à lui répondre d'un "Monsieur Kassovitz vous critiquez tout le monde tout le temps. Je ne sais pas ce qui vous agréer dans la vie, vous êtes dans la critique permanente sur tout le monde. Sur vos confrères, sur le cinéma [...] Aimez-vous déjà les-nus les autres chez vous !". Un argument auquel l'acteur du film "Un illustre inconnu" a mis fin en mimant un gros frisson de dégoût, visiblement exaspéré par cet échange. Que pensez-vous de ce débat ?

Source : On n'est pas couché