Municipales 2014 : Top 5 des clips les plus WTF

Le but de tout candidat aux municipales est de sortir du lot afin de récolter le plus de votes possible. Mais à vouloir trop en faire, certains nous offrent des clips de campagne complètement improbables ! Petit florilège...

Municiplol, le Tumblr insolite sur les Municipales 2014 faisait déjà une compilation des affiches de campagnes les plus insolites. Aujourd'hui, nous nous penchons sur les clips des candidats qui font le buzz ! Qu'ils soient décalés, ultra énergiques ou complètement indescriptibles, ces spots ont tous réussi à nous faire rire à la rédaction de meltyBuzz. Nous vous proposons donc de découvrir notre top 5 des clips les plus WTF. Bonne séance !

Numéro 5 : La version "On peut baisser le son s'il vous plait ?"

Ce candidat à la marie de Dunkerque a voulu faire original mais ça n'a pas vraiment payé. Est-ce qu'aller à la patinoire est un signe de coolitude extrême dans le Nord où est-ce que cette tête de liste s'est sentie très inspirée par les JO de Sochi ? Probablement un peu des deux. Avant de s'élancer gracieusement (ou pas) sur la glace pendant de longues minutes sur "Get Lucky" des Daft Punk (repris lors de la cérémonie d'ouverture on vous le rappelle), Salim Drai a tenu à rappeler à ses concitoyens qui il était et quand voter. Sauf que voilà, les musiques de patinoire, ça résonne et on entend un mot sur trois. Qu'à cela ne tienne, le clip est tellement improbable qu'on en rit forcément. D'autant qu'en bonus, on a droit à une chute digne du Top 5 des plus belles gamelles de Sochi 2014 !

Numéro 4 : La version Stoïque

Certains tentent de briller par leur bagou et leur personnalité étincelante. Ce candidat à la mairie de Pau (ou presque puisqu'il cherche encore des personnes pour rejoindre sa liste) a préféré opter pour la carte de la simplicité voire de l'austérité. En gros plan et face à la caméra, il se contente de hocher discrètement la tête sur un discours le présentant prononcée par... sa femme. On se demande même si elle n'a pas un petit coup dans le nez parce que le tout n'est pas très fluide. Pas sûr donc que l'on retrouve ce candidat le jour J de l'élection mais il aura au moins eu le mérite de nous faire rire !

Numéro 3 : La version making of

Les premières secondes de ce clip suffisent à vous faire comprendre que ce candidat n'entre pas dans le carcan traditionnel des hommes politiques. Ce Lillois se présente comme "le Pape de l'Eglise de la Très Sainte Consommation". En se basant sur des sketchs publics complètement déjantés, ce comédien milite contre la société de consommation poussée à outrance. Pour cette dernière vidéo de campagne, il proclame son discours autour du "Dieu argent" entrecoupé par des scènes du making of pas très catholiques ! Une formule hilarante et qui peut être payante puisque lors des législatives, ce candidat avait emporté plus de voix que le NPA et lutte ouvrière réunis (environ 1.61 % des voix).

Numéro 2 : La version Blockbuster et apocalypse

Richard Honvault est candidat UDI à la mairie de Boulogne-sur-Mer. Et il n'aime pas mais alors pas du tout la gauche au pouvoir (dans sa ville comme celle à la tête de l'Etat). Afin de bien montrer la menace que peut représenter le socialisme, il enchaîne à un rythme cadencé et sur une musique digne des plus grands films d'actions de Hollywood des photos des méchants hommes politiques de gauche. Au final, une seule solution s'impose : lui-même. Pas sûr que cela fasse un tabac dans les salles obscures malgré une bande annonce très soignée, mais cela aura eu le mérite de nous faire rire !

Numéro 1 : Version HAPPY !

Grand coup de cœur pour Arash Derambarsh, candidat sans étiquette à la mairie de Courbevoie qui dynamise son clip de campagne avec le tube désormais mondialement connu de Pharell Williams. Certains lui reprocheront de ne pas détailler son programme ou de ne pas s'adresser directement aux électeurs pendant ce spot, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il donne la pêche ! Dans tous les lieux incontournables de la ville (places, trottoirs, marché) tous les membres de sa liste donnent toute leur énergie et certains nous impressionnent tant ils ont le sens du rythme ! De quoi rendre "happy" tous les électeurs, même ceux dont le vote ira ailleurs. Alors, convaincus par ces candidats ?

Arash Derambarsh 2014 - Happy Courbevoie par editions