Natoo dans ONPC : Laurent Ruquier provoque la colère des fans sur Twitter

Ecrit par

"Largués", "frustrés", "incompétents"…les griefs n'ont pas manqué sur Twitter pour qualifier Laurent Ruquier et ses chroniqueurs lors de leur "pathétique" interview de Natoo samedi dernier dans ONPC. Guerre de générations.

Si Laurent Ruquier s'est gargarisé à plusieurs reprises du coup de jeune pris par ONPC grâce à la présence de Natoo samedi dernier, il va peut-être éviter de réitérer l'expérience de sitôt. Ou alors bosser à fond le sujet. Car c'est une avalanche de critiques qui s'est abattu sur l'animateur et sa doublette de chroniqueurs après une interview qui a viré au procès des YouTubeurs. Ce qui a d'ailleurs entrainé ce coup de gueule de Norman, épuisé par la condescendance des journalistes à l'égard des rois du Net. Natoo a pu l'observer de près. Après les félicitations du jury pour son magazine "Icônne", elle a eu le droit à une première ogive de Léa Salamé : "Vous n'allez pas faire des blagues sur YouTube jusqu'à 50 ans ?". Réponse : "J'en sais rien. Vous savez comment vous allez être dans 5 ans ?". Une mise en chauffe avant le plat de résistance.

Après une tirade assez apocalyptique de cette même Léa Salamé autour de notre "société voyeuriste qui crée des fausses popularités avec des gamines de 12 ans qui sont ultra-fragiles", Yann Moix s'est laissé aller à une étrange comparaison en parlant du festival Vidéo City qui réunira des YouTubeurs les 7 et 8 novembre à Paris : "C'est comme Disneyland, où on voit Mickey et Donald sauf que là c'est des YouTubeurs". "Oui, sauf qu'on est un peu des artistes aussi", lui a alors fait remarquer Natoo, avec toujours le sourire aux lèvres. Un sourire que Laurent Ruquier aurait pu lui faire perdre quand il s'est mis en tête de déconstruire le système YouTube : "Quand on nous dit j'ai vendu 200.000 albums, c'est déjà énorme. Un film à 2 millions d'entrées c'est Byzance. Et alors là, eux (les YouTubeurs ndlr), ils arrivent et nous annoncent 7 millions, 10 millions de vues, voire 20 millions pour certains. Pardon, je voudrais qu'on relativise, ça veut dire quoi ?!". Et de prendre l'exemple d'une vidéo à 9 millions de vues de Natoo : "Je suppose qu'il n'y a pas 9 millions de personnes qui vous connait en France ?". Mais si la comédienne du Studio Bagel a argué que ses vidéos étaient gratuites et dispos dans les pays francophones, l'animateur a préféré en remettre une couche.

"Et puis y a ceux qui cliquent et qui n'aiment pas. Je ne veux pas minimiser votre succès il est réel. Mais ces chiffres dont on nous abreuve ne veulent rien dire ! (…) C'est pas parce que 10 millions de gens ont regardé les vidéos qu'ils ont tous aimé". Un peu comme une émission ou un film en somme. Rassurez-vous, Natoo a bien entendu eu le droit à des questions sur les salaires de YouTubeurs, Léa Salamé prenant l'exemple de Cyprien qui aurait selon ses dires 19 ans (il en a 26). "Je gagne très bien ma vie, je peux pas le nier. J'ai une chance énorme de vivre de ma passion. Maintenant j'ai travaillé dur pour cela. Je fais le métier d'auteur, réalisatrice, monteuse, comédienne…". Impassible, la jeune femme a provoqué l'admiration des twittos : "J'ai trouvé cette interview affligeante, je ne sais pas comment tu as fais pour les supporter" (@KemiMusic), "Bravo @Nato_o pour avoir réussi à garder ton calme et ton sourire sur #ONPC C'est incroyable cette vision dégelasse qu'ils ont de Youtube !" (@LesTopovaures), "Interview ou procès de Youtube ?! par un Laurent @ruquierofficiel frustré, largué et décevant ! @Nato_o bravo d'avoir gardé le sourire !" (@Kaees) Avez-vous trouvé cette interview "lamentable" ?