Nicolas Bedos se confie : "Ma vie est un cimetière psychiatrique à cause de la coke et de l'alcool"

Ecrit par

Nicolas Bedos se confie sur ses problèmes avec la drogue et l'alcool sur le plateau de "Grand Public".

Nicolas Bedos ne joue plus au mythomane. Le chroniqueur, dramaturge et metteur en scène français se dévoile face à la caméra et Aïda Touihri sur France 2. " Ma vie est un cimetière psychiatrique à cause de la coke et de l'alcool ". Sans pudeur Nicolas Bedos parle en public de son adddiction à la coke et avoue que la drogue et l'alcool ont ruiné une partie de sa vie. Lors de sa dernière altercation avec Tristane Banon, la journaliste lui avait écrit " Puisque tu as l'air de t'en inquiéter, je te rassure, je mange autant que tu sniffes, c'est dire si je suis plutôt loin de l'anorexie ". Nicolas Bedos s'était déjà confié sa dépression, due à la drogue, lorsqu’il avait 20 ans, et avait évoqué la tentative de suicide qui en a découlé. Même si cette période a inspiré beaucoup de ses écrits, aujourd'hui le fils de Guy Bedos dit avoir arrêté ces "conneries" et se défend en disant " Je suis bien une des personnes qui déteste le plus la cocaïne ". Cet aveu n'a pas manqué de réveiller les twittos qui affirment d'une part que Nicolas Bedos c'est "l’hôpital qui se fout de la charité" et d'autre part que c'est finalement un type bien. Ce n'est pas sans nous rappeler l'histoire de Jean-Luc Delarue qui s'excusait sur le plateau de Toute une Histoire pour son addiction à la cocaïne.

Nicolas Bedos se confie : "Ma vie est un cimetière psychiatrique à cause de la coke et de l'alcool"