On n'est pas couché : Jérémy Ferrari s'en prend violemment à Manuel Valls, les twittos divisés

Ecrit par

Il y avait de l'électricité dans l'air ce samedi dans "On n'est pas couché" où Jérémy Ferrari est monté dans les tours face au Premier ministre Manuel Valls. Un échange houleux largement commenté sur Twitter.

Sur le papier, on imaginait le Premier ministre se faire malmener par Léa Salamé et Yann Moix. Il n'en a finalement rien été samedi soir dans ONPC où le chef du gouvernement a pu dicter les débats et esquiver les coups mollement distribués par le duo de chroniqueurs. En fait, les salves les plus violentes sont venues des invités, comme Jean D'Ormesson qui a clashé (avec classe) Manuel Valls dans ce nouveau numéro d'On n'est pas couché. Mais que dire du coup de colère de Jeremy Ferrari, qui a attendu patiemment que le leader PS termine sa prestation (presque 2h30 d'interview !) pour lui tomber dessus. Avec en toile de fond, la réaction du gouvernement dans la séquence post-Charlie. L'humoriste s'est lancé dans une violente diatribe.

"J'suis pas politologue, j'suis pas historien, mais moi j'suis pas d'accord avec vous. Vous avez parlé de ces jeunes qui préfèrent mourir plutôt que de vivre. Déjà, renseignez-vous sur ce qu'on propose à ces djihadistes : parce que pour eux ils ne meurent pas, ils vivent une autre vie après la mort qui est meilleur que celle que leur offre la France. Vous pensez que c'est un détail mais ça n'en est pas un". Et de poursuivre sur le même ton enflammé face à un Manuel Valls quelque peu gêné : "Ensuite, vous avez dit qu'on était en guerre. Mais nan, vous êtes en guerre ! Nous on se fait tirer dessus quand on va à des concerts. Y a des gens ici qui ont des kalachnikov sur eux et qui veulent tirer sur des musulmans ? Personne. Vous êtes en guerre, vos décisions à l'international sont en guerre, pas nous. Moi j'suis pas en guerre contre les musulmans". Un coup de gueule qui a surpris les invités en plateau mais également les internautes, légèrement divisés sur la pertinence et la sincérité du comique : "Jérémy Ferrari a eu un culot que beaucoup n'en ont pas eu, bravo à lui ! #ONPC" lance ainsi @Seallix, sur le même mode que @Dp_chris11 : " Ferrari est plus efficace en trois secondes que Salamé/Moix en 30 min". Mais les haters ne sont jamais loin : "Valls n'est pas tombé dans le piège en restant calme face à un Ferrari énervé et confus #onpc" (@Noesis14), "#Ferrari, un comique bien-pensant de plus qui parle de ce que "la France ne donne pas" aux pauv' djeuns #djihadistes . Ça manquait" (@Jwaintraub). Jeremy Ferrari a-t-il eu raison de pousser ce coup de gueule ?