On n'est pas couché : Laurent Ruquier déclare Caroline Fourest persona non grata, elle lui répond !  

La rupture a été consommée entre Caroline Fourest et Laurent Ruquier. Deux semaines après son passage mouvementé dans On n'est pas couché, l'essayiste a en effet été traitée de menteuse par le présentateur samedi dernier !

Invitée sur le plateau d'On n'est pas couché il y a 14 jours, l'auteur de « Eloge du blasphème » débat très vivement avec Aymeric Caron, au point de le traiter de « con ». Caroline Fourest affirme alors avoir gagné en appel un jugement concernant une chronique sur France Culture, où elle était accusée de diffamation. Le chroniqueur soutient le contraire, au point de faire perdre son sang-froid à l'auteur, qui finit par l'insulter. Laurent Ruquier demande alors à son chroniqueur de se taire, et de passer à autre chose. Coup de théâtre. Ce samedi 9 mai, l'animateur fait amende honorable. Il explique qu'il a cru Caroline Fourest en toute bonne foi , et que personne ne pouvait prouver le contraire lors de l'enregistrement de l'émission. «Je l'ai cru. Ce n'est que quelques jours plus tard, après vérification, que l'on s'est rendu compte qu'Aymeric Caron avait raison.»

Laurent Ruquier poursuit dans On n'est pas couché : «Elle aurait pu juste dire que le procès suivait son cours, et qu'elle avait fait appel. […] Elle a menti. […] J'ai pris une décision, je n'inviterai plus jamais Caroline Fourest dans aucun plateau de mes émissions. Je ne veux pas qu'on me mente, surtout quand c'est au détriment de l'un de mes collaborateurs. » conclut-il. L'histoire ne s'arrête pas là. Caroline Fourest a réagi dans un post sur Twitter, puis dans un billet véhément sur son blog, hébergé par le Huffington Post. La polémiste explique plus en détail pourquoi elle pensait avoir gagné ce procès en appel. Il existe un délai de prescription qui n'a pas été interrompu par la partie adverse. « [...]le délai n'ayant pas été interrompu par la partie adverse, l'action est prescrite. Ce que nous allons demander à la Cour de constater. » a confirmé son avocat, Maître Richard Malka. Furieuse, l'essayiste se sent injustement prise pour cible.

De son côté, Laurent Ruquier a répondu à Caroline Fourest sur Twitter. « je ne ch pas à vous " exécuter "J'ai même voulu vous défendre . Je cherche juste à dire la vérité . » a-t-il commenté, avant d'ajouter : «m'accuser d'"exécution degueulasse" alors que je l'ai toujours défendue . Pas de regrets». Expliquant que «et la vérité, c'est que la justice n'a pas pris d'arrêté dans cette histoire de prescription. », le présentateur, clashé récemment par Valérie Trierweiler, assure à une Twitto qu'il n'aura pas de problèmes pour annoncer la victoire de Caroline Fourest dans cette affaire, si elle est bien validée par la justice. Visiblement très touché par ce clash retentissant, il continue aujourd'hui de répondre à ses nombreux commentateurs sur le réseau social à l'oiseau bleu. Laurent Ruquier a-t-il eu raison de déclarer Caroline Fourest persona non grata ?