Orange

Orange : Un nouvel employé retrouvé pendu sur son lieu de travail, les twittos sont abasourdis

Publié par
Mathilde TARTRAT
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

Un nouveau suicide a été constaté à Roubaix dans les bureaux d'Orange. Les twittos sont interloqués et se demandent ce qu'il se passe dans cette entreprise pour que les drames continuent de se produire.

Didier Lombard, ex-PDG de France Telecom

Après le suicide de Dominique Venner qui avait outré les twittos, un nouveau drame a eu lieu, et celui-ci a abasourdi les internautes. Mercredi 5 juin vers 7 heures du matin, un employé d'Orange -anciennement France Telecom- a été retrouvé pendu sur son lieu de travail à Roubaix. Le décès du quarantenaire remonterait à mardi selon les premiers constats. Cette nouvelle réveille l'affaire des vagues de suicide qui ont eu lieu entre 2007 et 2010 au sein de la même entreprise. Les ex-dirigeants ont été mis en examen en juillet 2012 pour harcèlement moral. Pour autant, un nouveau drame vient de se passer. Que se passe-t-il donc dans les bureaux d'Orange ? C'est la question que bon nombre de twittos se posent aujourd'hui. Le calvaire des employés ne semble pas terminé.

Alourdissement du chef d'accusation

Le juge chargé de l'affaire a collecté de nouveaux éléments qui pourraient alourdir les charges pesant contre l’ex-PDG Didier Lombard, l’ex-numéro deux Louis-Pierre Wenes et l’ex-DRH Olivier Barberot. En effet, parmi ces pièces à charge, un compte-rendu de réunion est particulièrement accablant. Ce document prouverait qu'il y avait plus que du harcèlement moral de la part de la direction. Le chef d'accusation pourrait être poussé jusqu'à la "mise en danger de la vie d'autrui". Ce compte rendu existe en plusieurs versions. La version officielle, édulcorée volontairement par la secrétaire, et la version officieuse, bien plus crue. "Les propos des dirigeants étant assez durs, j’ai pris sur moi de supprimer quelques phrases", a-t-elle expliqué. L'une des phrases les plus accablantes du document prouve que Didier Lombard souhaitait éviter le plan social par tous les moyens, quitte à mettre la santé de ses employés en danger : "En 2007, les départs, je les ferai d’une façon ou d’une autre, par la porte ou par la fenêtre".

Le document accablant
Louis-Pierre Wenes, ex numéro 2 de France Telecom
Olivier Barberot, ex-DRH de France Telecom
Orange, anciennement France Telecom croule sous les suicides
À lire aussi
Orange transforme La Joconde pour surprendre les touristes du Louvre
À lire aussi
Un film porno a été diffusé par erreur sur la TV d'Orange
À lire aussi
Orange : Norman dans la nouvelle campagne Livebox Play Mega Mixum
Encore plus de contenus
Orange : Un nouvel employé retrouvé pendu sur son lieu de travail, les twittos sont abasourdis
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible