Patrice Quarteron : "Badr Hari est la Clara Morgane de la boxe", son nouveau clash sur Facebook (Vidéo)

Ecrit par

Patrice Quarteron est revenu au cours d'une interview pour Numéro 23, sur les zones d'ombre autour de son combat annulé à Dubaï début octobre face à Badr Hari, accusé d'avoir magouillé " sa carrière de A à Z" et d'être en quelque sorte "la Clara Morgane de la boxe".

C'est une histoire que n'est pas près d'oublier Patrice Quarteron, qui ne cesse de ressasser le buzz incroyable de son combat annulé le 16 octobre dernier face à Badr Hari. Toujours aussi critique envers le Marocain, "Le Ronin Sombre" a profité d'une interview pour l'émission "TéléSud" sur la chaine Numéro 23 pour expliquer en longueur les raisons rocambolesques qui l'ont amené à ne pas monter sur le ring à Dubaï car "aujourd'hui on dit tout et n'importe quoi". Alors que nous nous demandions il y a peu pourquoi il y avait tant de haine entre Patrice Quarteron et Badr Hari, le Français est ainsi venu apporter quelques éléments de réponse, accusant "The Golden Boy" de plusieurs maux, dont celui d'avoir "une carrière arrangée de A à Z", contrairement à lui "l'anti-système".

Continuant son opération destruction, Patrice Quarteron a également justifier toutes ces attaques et vidéos d'enregistrement dévoilées sur les réseaux sociaux avant le combat : "Je pensais qu'en mettant les vidéos (sur le Web), il serait obligé de monter sur le ring". Estimant encore que Badr Hari est un produit marketing construit par les promoteurs véreux en charge du K1, le Français s'est laissé aller à une comparaison des plus originales : "Badr Hari c'est le Clara Morgane de la boxe", sous-entendu, c'est lui que les médias ont choisi alors que d'autres dans le même domaine sont beaucoup plus doués. Revenant ensuite sur la communautarisation de leur clash, il a eu des mots encore plus durs envers son rival, "une sous-merde" accusé d'avoir "cautionné le racisme". Une interview à charge dans laquelle Quarteron a également tenu à démentir fermement la rumeur d'un combat en juin prochain au Maroc : "Badr Hari est un homme mort pour moi, c'est fini". Êtes-vous surpris par les révélations de Patrice Quarteron ?