Rohff : "Lacrim est un grand monsieur. On y tenait vraiment à ce feat" (EXCLU)

Ecrit par

Poids lourd incontesté du rap-jeu, Rohff est revenu dans les bacs le 4 décembre dernier avec "Rohff Game", son 8e album solo. Un bon prétexte pour aller sonder le bonhomme, de son rapport aux réseaux sociaux, à la concurrence du game, en passant par l'incarcération de son pote Lacrim. Sans forcer.

Comme en 46, ROH2F s'est mis sur le pied de guerre pour offrir vendredi 4 décembre son 8e album. Un projet intitulé "Rohff Game", que certains comme Vantard n'ont pas hésité à ériger comme "album de l'année". Les concurrents étaient pourtant nombreux sur la ligne de départ lors de ce fameux "Black Friday" du rap. On a d'ailleurs demandé au rappeur de Vitry-sur-Haine si les Booba, Nekfeu et autres JUL lui avaient offert une source de motivation supplémentaire. La réponse est catégorique : "Absolument pas. Ma première motivation, c’est de contenter mon public. Les gens veulent m’emmener dans un autre délire… Mais moi j'ai qu'un seul objectif : satisfaire mon public, car tous les jours j’y suis confronté. Il y a une grosse histoire entre moi et eux. Les autres, ils veulent m’emmener dans une autre compétition… Mais moi je ne fais pas un sprint, mais une course de fond. Et puis ces histoires de première semaine… C’est très bien si je fais une bonne première semaine. Mais moi dans ma carrière, j’ai fait de très bonnes ventes sur le long terme".

Si le PDRG privilégie le contact du ter-ter, ses réseaux sociaux ne sont pas pour autant délaissés, bien qu'il ait déserté Instagram il y a plusieurs mois : "Quand je suis sorti de prison, j’ai regardé mon Instagram, et j’ai trouvé ça inutile. C’est bien pour la com’, pour publier des choses à propos de la marque, de l’album… Mais pour moi, c’est plus cultiver du voyeurisme. Je n’ai pas envie d’être une bête de foire. Je n’ai pas envie de faire des photos de moi, de ma vie, de où est-ce que je me trouve… Tu deviens narcissique à souhait sur ce truc-là". Libre à vous de voir une allusion à un quelconque MC. Il reste que Rohff s'est montré assez détaché de ses histoires de clashs lors de notre entrevue. Ça tombe bien, on était venu lui parler d'un poto en la personne de Lacrim. L'occasion d'apprendre que leur featuring "La crème de la crème" était dans les tuyaux depuis un bout de temps.

"La collaboration s’est fait en deux temps. On a d’abord enregistré un son avant son jugement. C’était un bon morceau, mais on a jugé que l’on pouvait avoir une meilleure instru. Après son jugement, lorsqu’il était de l’autre côté de la Méditerranée, on a continué à travailler. On y tenait à ce feat. Je lui ai envoyé la prod… Il a sauté en l’air. Il s’est fait plaisir, je me suis fait plaisir, voilà tout". Très attaché au rappeur de Chevilly-Larue, le trafiquant de classics a bien entendu été affecté par la récente incarcération de son ami à Fresnes : "On ne souhaite la prison à personne… En plus lui il a sa famille, c’est compliqué. Mais c’est un grand monsieur, donc il va garder le moral. Son album va sortir, il y a ce featuring avec moi… Là-bas, en prison, ils écoutent ses sons matin, midi et soir. Et ce, à tous les étages. Il est dans le 94, il est chez lui… Il a de quoi tenir le moral. Je ne m’en fais pas trop pour lui". Vrais reconnaissent vrais. Validez-vous le feat entre Rohff et Lacrim ?