#SafeDansLaRue : L'insécurité vécues par les femmes sur Twitter

Ecrit par

Les chiffres de la délinquance sont tombés il y a quelques jours, et bien que la tendance soit à une légère baisse, les violences dites non crapuleuses ou gratuites font peser un climat de tension sur les femmes qui ont exprimé sur Twitter leurs témoignages pour se sentir #safedanslarue !

Le réseau social à l'oiseau bleu est un espace vital qui donne la libre expression à chaque utilisateurs, et bien que Manuel Valls entreprend d'encadrer plus sévèrement Twitter face aux nombreuses dérives des internautes, la liberté d'expression ne se résume pas qu'à vomir sa haine viscérale. A la suite d'un tweet d'une blogueuse féministe, CrêpeGeorgette, qui conseillait aux hommes de dépasser vite une femme la nuit, "en se mettant sur le trottoir d’en face pour lui montrer que tout est safe", une mobilisation des femmes témoignant du sentiment d'insécurité qui pèse dans la rue a surgi autour du hashtag #safedanslarue. Cette initiative s'est rapidement retrouvée dans les "Trendings Topics" et a suscité un débat de plusieurs heures sur Twitter où les femmes ont pu témoigner d'une réelle crainte face au malaise d'être prises à partie par de malveillantes intentions masculines. Certains hommes se sont également prêtés au jeu en expliquant comment ils agissaient pour dissiper le stress provoqué par leur simple présence. Ci-dessous, un court-métrage inversant les rôles hommes/femmes pour vous donner une idée de ce que peut ressentir une femme seule dans la rue par une nuit sombre. Et vous, quelle est votre astuce pour être #safedanslarue ?

Les hommes aussi ont leur mot à dire (Tooeyne et Bipop pour 20Minute)
«Il n'est pas forcément évident de repérer le "stress" de la personne devant vous ou que vous croisez (on a aussi le droit d'être en train de penser à autre chose). Si on le remarque, on peut soit estimer qu'il est injustifié voire vexant et simplement ne rien changer, ou bien s'adapter, ralentir le pas. Mais de là à faire attention à toutes les peurs réfléchies ou non, faut pas abuser. Être un homme ne signifie pas être un agresseur en puissance.» ‘’
«Je mets les écouteurs et le nez dans mon téléphone pour montrer que non je ne m'intéresse pas à elle, j'évite le contact visuel. Si elle s'arrête, je la dépasse rapidement et si elle accélère je ralentis voire je m'arrête pour lui laisser prendre de la distance. Il y a plein de signes qui montrent que la femme n'est pas rassurée (elle accélère, rapproche son sac vers elle). Il faut vraiment prendre du plaisir à faire peur aux gens pour ne pas adapter son comportement.» ‘’
#SafeDansLaRue : L'insécurité vécues par les femmes sur Twitter
Source : twitter