SCH : "Si on m'avait dit y a 10 ans qu'un rappeur blanc aux cheveux lisses percerait, je t'aurais pas cru", Robin chronique A7

Ecrit par

Avec son ton décalé, le YouTubeur Robin continue de chroniquer les meilleurs albums rap du moment. Aujourd'hui, retour sur le triomphe de SCH et de sa mixtape A7. Mathafack !

Les suprêmes triples lettres resteront à jamais associées à NTM. Ouais mais voilà qu'en 2015, des jeunes loups ont explosé derrières 3 lettres eux aussi. Tout d'abord PNL, dont la musique fut résumée par le chroniqueur Robin : "Quand tu les écoutes, t'as l'impression d'être fonce-dé". Sur sa lancée, le podcasteur a décidé aujourd'hui de passer à la moulinette l'autre révélation rap de l'année : SCH. "Un talent indéniable, avec une identité et une noirceur bien à lui. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a copié sur personne". Ou peut-être un peu sur Stéphane Eicher. En même temps, avec cette dégaine, le Marseillais est un véritable ovni dans le game.

"Si on m'avait dit y a 10 ans qu'un rappeur blanc aux cheveux lisses, torse nu et avec des rangers, aurait percé dans le rap game, je t'aurais pas cru hein". Et pourtant, SCH a pondu la meilleure tape de 2015 avec "A7". Avec déjà des classiques en pagaille (Gomorra, A7, Champs-Elysées, Liquide en feat avec Lacrim…). Bref, même s'il parait possédé, le mec est fort. Un bémol néanmoins pour Robin : "Des fois il appuie un peu trop fort sur la pédale du vocoder. Du coup on dirait R2D2 le robot dans Star Wars". Puis au niveau des thèmes abordés, rien d'original : violence, bibi et meuf "déjà mouillées". Reste que la magie opère pour celui qui a déjà clipé 7 morceaux de son projet. "On voit qu'il y a une grosse équipe et que ça bosse derrière", analyse Robin avant de conclure : "C'est un artiste qui n'a pas fini de nous surprendre et pour qui le meilleur reste à venir…enfin s'il se fout pas en l'air avant". Êtes-vous fan de SCH ?