Secret Story 9 : Christophe Beaugrand violemment clashé par Gilles Verdez dans TPMP

Ecrit par

Taclé par Christophe Beaugrand lors d'une interview, Gilles Verdez est parti au quart de tour ce soir dans Touche Pas à Mon Poste, assassinant l'animateur de Secret Story 9.

Depuis maintenant deux mois maintenant, Christophe Beaugrand a remplacé Benjamin Castaldi à la présentation de Secret Story 9. À cette occasion, il nous dévoilait d'ailleurs tous ses secrets, entre fantasme, passion secrète et addiction. Un nouveau visage qui apporte un souffle d'air frais à l'émission, mais qui ne semble pas plaire à tout le monde. Ce soir, Gilles Verdez a profité de la séquence "Coup de cœur / coup de gueule" de TPMP afin de critiquer l'animateur, ce dernier ayant avoué dans "Médias le Mag" : "J'ai la chance que mes patrons ne soient pas Gilles Verdez". Ni une, ni deux, le chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste s'emporte contre lui et le met en garde : "Attention mon petit Christophe parce qu'un jour je serai peut-être ton patron. Et si je suis ton patron, […] je lui ferai donner des cours d'animation parce que franchement, il en a besoin", s'exprime-t-il, argumentant en dénonçant les mauvaises audiences de l'émission.

On connait le tempérament de Gilles Verdez, lequel a souvent tendance à s'emporter, comme il l'a fait dernièrement contre Christophe Dechavanne ou même Matthieu Delormeau… Aujourd'hui, au-delà de critiquer Christophe Beaugrand, il l'assassine carrément : "Il est vraiment de plus en plus mauvais. À un moment, il faut se regarder dans un miroir et moi je peux l'aider", lance-t-il sans demi-mesure. Un coup de gueule qui n'est apparemment pas partagé par les autres chroniqueurs de l'émission, à l'instar d'Isabelle Morini-Bosc qui défend Christophe Beaugrand : "il a des qualités d'animateur : il a du bagou, il a de l'aisance". Même Enora Malagré prend parti pour lui : "il a le mérite de tenir un direct quand même", ce qui ne l'empêche pas de pousser un coup de gueule contre Secret Story 9 et notamment le fait qu'aucun média ne parle de cette "catastrophe". Pensez-vous que Gilles Verdez exagère ?