Stéphane Hessel : Le billet de Christophe Conte critiqué sur Twitter

Un entretien de Stéphane Hessel dans lequel il dédramatise l'occupation Nazie vient de resurgir sur la Toile plus d'un an après sa diffusion. Ses propos ont fait l'objet d'un billet d'humeur d'un Christophe Conte – journaliste aux Inrocks – plutôt énervé.

Il y a un an et demi, Stéphane Hessel, résistant, arrêté puis déporté pendant la Seconde Guerre Mondiale a donné une interview à un magazine allemand. Cet entretien vient de réapparaitre sur la Toile, et pour cause, l'homme désormais âgé de près de 95 ans y dédramatise l'occupation Nazie, qui considère "relativement inoffensive". De quoi susciter la polémique et inspirer les journalistes en mal de sujet.

"Cher Stéphane Hessel"

Christophe Conte qui officie pour Les Inrocks depuis 1990 en a fait le thème de son billet d'humeur de ce jour. Sous forme de lettre ouverte à Stéphane Hessel – format traditionnel de ses écrits pour Les Inrocks – il ne lésine pas sur les accusations, l'associant tour à tour à Jean-Marie Le Pen (sans le citer mais la référence est plutôt évidente) ou à un "papy qui raconte de belles histoires de l’occupant si coolos". Avant de clore ses remontrances en faisant référence à son essai Indignez-vous paru en 2010 : Ton best-seller planétaire, Indignez-vous ! (…) est vendu seulement trois euros. Tes souvenirs embrumés, quant à eux, ne valent pas deux balles."

Journaliste en mal de sujet et de sensationnalisme ou ancien résistant devenu sénile ?

Un billet qui suscite la polémique sur la Toile. Sur Twitter, de nombreux Français sont ainsi choqués qu'une telle figure de la Résistance puisse tenir des propos aussi modérés et contenus à l'égard des Nazis. À l'âge de 27 ans, Stéphane Hessel était arrêté et déporté à Buchenwald puis à Dora. Il ne doit la vie qu’à un prisonnier mort du typhus dont il a pris l'identité, avant de s'évader. Beaucoup mettent ses propos sur le compte de "la sénilité" du personnage. Mais sur le réseau social, davantage de twittos s'en prennent au journaliste des Inrocks qualifiant son billet de "pitoyable", ne servant qu'à "attirer l'attention" ou encore "d'indigne" rétorquant à Christophe Conte qu'il n'a lui-même pas connu l'horreur des camps. Et vous que pensez-vous d'une telle prise de position ?

Stéphane Hessel : Le billet de Christophe Conte critiqué sur Twitter