Tel-Aviv sur Seine : 500 policiers pour cette journée polémique qui divise les twittos

Ecrit par

La polémique née après l'annonce d'une journée Tel-Aviv sur Seine qui se tient aujourd'hui à Paris Plages, a entrainé la mobilisation de plus de 500 policiers afin de prévenir tout débordement. Sur Twitter, l'indignation reste toujours vive.

Nous vous en parlions dès ce week-end où les premiers appels au boycott furent lancés autour de Tel-Aviv sur Seine, l'initiative de la mairie de Paris qui fait polémique sur Twitter. Le soufflet est loin d'être retombé. Bien au contraire même. Malgré la vague de contestation sur les réseaux sociaux et les critiques du Front de Gauche, Anne Hidalgo, la maire de Paris, s'est résolue à maintenir la tenue de l'événement en ce jeudi 13 août. Elle s'en est justifiée hier dans une tribune sur Le Monde : "Tel-Aviv reste une ville ouverte à toutes les minorités, y compris sexuelles, créative, inclusive, en un mot une ville progressiste, détestée à ce titre en Israël par tous les intolérants (…) On peut condamner la politique du gouvernement Nétanyahou sans punir la population israélienne et nous punir nous-mêmes en refusant tout échange permettant d’apprendre à nous connaître". Reste que cette journée a été classée à haut risques, d'où l'important dispositif de sécurité mis en place ce matin sur les berges de la Seine.

L'ironie est de mise sur Twitter où l'on reconnait une certaine authenticité dans cette reproduction parisienne de Tel-Aviv avec les 500 policiers qui quadrillent le terrain et assurent des fouilles à l'entrée. "Ils poussent la reconstitution jusqu'à faire un check-point en plein Paris" (@VivianeMorrison), "Dispositif de sécurité oversized, checkpoints à toutes les entrées, insécurité totale. La reconstitution est assez fidèle" (@OlivierRimmel). Une ambiance pesante qui a surement dissuadé les Parisiens de se rendre pour l'instant à l'événement où les policiers et journalistes sont en surnombre. Pour manifester leur défiance vis-à-vis de cette initiative entre autres soutenue ce matin par Manuel Valls, des internautes ont lancé des appels à une contre-manifestation en soutien à la Palestine et qui s'organiserait juste en face de Tel-Aviv sur Seine. Une journée décidement bien orageuse... Fallait-il maintenir Tel-Aviv sur Seine ?