Tel-Aviv sur Seine : L'initiative de la mairie de Paris qui fait polémique sur Twitter

Ecrit par

En faisant le choix de célébrer la ville israélienne de Tel-Aviv le 13 aout prochain dans le cadre de Paris Plages, la mairie de Paris s'est attirée les foudres de nombreux internautes, qui lancent déjà des appels au boycott.

Dès qu'il s'agit du conflit israélo-palestinien, la polémique n'est jamais loin comme l'a appris à ses dépens Omar Sy la semaine dernière. Rodée à l'exercice, Anne Hidalgo, la maire de Paris, avait certainement envisagé la levée de boucliers actuelle suite à son choix de faire honneur le 13 août prochain à la ville de Tel-Aviv dans le cadre de Paris Plages. Chaque année, une cité balnéaire est en effet célébrée pendant cette grande manifestation estivale qui rameute de nombreux Parisiens et touristes. "L’idée de cette journée est de faire découvrir Tel Aviv aux Parisiens qui n’ont pas la chance de partir en vacances cette année", annonce-t-on du côté de la Mairie, qui pour désamorcer tout malentendu, précise : "Il ne faut surtout pas voir le volet politique dans un événement qui n’est que festif. Il s’agit ici d’un partenariat entre deux villes et non entre deux États". Loin d'être suffisant pour calmer la colère de certains internautes.

Actuellement en TT sur Twitter, le hashtag #TelAvivSurSeine (le nom donné à cet événement spécial) est inondé de messages qui s'indigne de la vitrine offerte par Paris à une ville qui symbolise selon eux l'oppression des Israéliens envers les Palestiniens. Avec en exergue le massacre il y a un an de plusieurs enfants qui jouaient sur une plage de Gaza. Ça grince sur le réseau social : "Que les parisiens prennent garde à ne jeter aucun caillou sur la plage, Tsahal pourrait rappliquer et raser Paris" (@oxymorus), "Y-a-t-il un chekpoint à l'entrée de #TelAvivSurSeine pour les 'arabo-musulmans'?" (@Pauldraszen), "c'est tout sauf une bonne idée, ceux qui ont pondu ce projet sont complètement à l'ouest. Bad timing. Bad marketing." (@OlivierRimmel). Une page appelant au boycott des "festivités" a même vu le jour sur Facebook, tandis que certaines voix redoutent des incidents marquants lors de cette journée. Les prochains jours ne vont pas être de tout repos pour Anne Hidalgo… L'organisation de Tel-Aviv sur Seine est-elle une bonne idée ?