Touche Pas à Mon Poste : Le retour de Jérémy Ferrari met les twittos mal à l'aise

Ecrit par

Presque 2 ans après son départ de l'émission, Jérémy Ferrari a fait son comeback hier soir dans TPMP avec une nouvelle chronique dans son style grinçant. Mais au regard des commentaires gênés sur les réseaux sociaux, on ne peut pas dire que les fanzouzes l'avaient vraiment regretté…

Comme chaque soir, c'était encore le dawa hier dans "Touche pas à mon poste" où Gilles Verdez et Matthieu Delormeau ont entre autres échangé leurs vêtements. Une idée encore improvisée par le maitre des lieux Cyril Hanouna, qui a par la suite déroulé le tapis rouge à un ancien de la maison. À côté de Thomas N'Gijol, le talk-show recevait en effet Jérémy Ferrari, chroniqueur régulier de l'émission il y a presque 2 ans de cela. En promo pour son spectacle "Vends 2 places à Beyrouth" au Trianon, l'humoriste s'est rappelé au bon souvenir en distillant hier soir une nouvelle pastille caustique face aux chroniqueurs. Personne n'a été épargné, et surtout pas les nouvelles recrues, comme Nadège Beausson-Diagne (comparée à Eric le chauffeur de salle en raison de sa couleur de peau), ou encore Matthieu Delormeau, décrit comme un animateur low-cost. Des vannes qui ont quelque peu embarrassé les fans du programme.

C'est peu dire si les fanzouzes ne regrettaient clairement pas l'absence de l'humoriste révélé par ONDAR. Et ils l'ont fait savoir hier sur Twitter : "Toujours aussi mauvais ce Jeremy Ferrari lol #TPMP #BideTotal" (@BloopGreg), "Jeremy Ferrari est tjs aussi mauvais, il met tout le monde mal à l'aise, pourquoi l'avoir fait revenir ?" (@B_l_ackbone), "Jérémy Ferrari il en devient presque gênant dans #TPMP tellement il est pas drôle en fait. Il fait rire... Personne" (@MelCosmeticGirl). On aurait pu continuer cette liste de coms négatifs sur plusieurs pages. Ce nouvel épisode montre à quel point il est difficile pour les humoristes d'instaurer une pastille dans le talk-show de D8, à l'image du récent échec d'Elie Semoun, qui accablé de critiques, a décrit TPMP "comme une secte". Comprenez-vous ces critiques ?