TPMP : Gilles Verdez et Matthieu Delormeau s'embrouillent à propos d'Enora Malagré

Ecrit par

Traitée de "petite conne" par une ex-Miss météo du Grand Journal, Enora Malagré a reçu hier soir le soutien indéfectible de Gilles Verdez, provoquant une belle embrouille avec Matthieu Delormeau. Pour ce dernier, il n'est que justice si les gens critiquent TPMP…

L'esprit de solidarité si cher à la bande de TPMP est clairement mis à mal depuis quelques jours. On a encore en mémoire le lynchage subi par Thierry Moreau mardi dernier, parce qu'il avait eu le malheur de soutenir Arthur face à certains chroniqueurs dans "l'affaire VTEP". Voilà que d'autres dissensions sont apparues hier soir dans l'équipe. Le point d'origine ? La sortie fracassante d'une ex-Miss météo du Grand Journal qui a traité Enora "de petite conne". Seul Gilles Verdez est monté au créneau ce jeudi soir pour défendre son crush : "J'en ai marre des gens qui nous prennent pour le punching ball de leurs propres erreurs. Ils n'ont qu'à se regarder dans le miroir pour comprendre pourquoi leurs émissions, leurs prestations sont des fiascos". Un avis loin d'être partagé par Matthieu Delormeau…

L'ancien présentateur du Mag a dézingué son camarade de jeu : "Mais t'es quand même gonflé toi. À un moment c'est pénible. Depuis 3 ans tu massacres tout le monde. Laurie Cholewa a même pas commencé la Nouvelle Star que déjà tu la trouvais nul à chier, tu sais même pas qui elle est, ce qu'elle a fait…tu tapes sur tout le monde ! Et comme par hasard, y a une pauvre fille qui essaye de répondre un tout petit peu : ça t'agaces qu'on s'en prenne aux gens de TPMP. Mais tu passes tes soirées à les massacrer toi !". Difficile de lui donner tort quand la veille, Gilles Verdez lynchait Michel Cymes qui l'a d'ailleurs remis en place sur Twitter. Cyril Hanouna a ainsi acquiescé, ajoutant que "le retour de bâton" était normal. De quoi mettre légèrement mal à l'aise Enora Malagré, étrangement silencieuse, qui a simplement souligné que Gilles était pour l'instant le seul à la soutenir. "Mais c'est pas contre toi, on t'aime de ouf !", a tenté de se rattraper Matthieu Delormeau. En vain ? Matthieu Delormeau a-t-il eu raison sur ce coup ?